Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles sportives

Riolo a aimé « l’état d’esprit » des Parisiens devant la Real Sociedad mais s’interroge sur la situation de Ramos

Daniel Riolo a apprécié la prestation du PSG face à Lille samedi en Ligue 1 (3-1). Selon le membre d’After Foot sur RMC, les Parisiens ont affiché un bon état d’esprit et une certaine osmose collective avant d’affronter la Real Sociedad en huitièmes de finale aller de Ligue des Champions, ce mercredi au Parc des Princes (21 heures). RMC Sport 1).

C’est assez paradoxal mais le PSG a sorti l’une de ses meilleures performances ces dernières semaines lorsque Kylian Mbappé ne jouait pas. Laissé au repos samedi contre Lille en Ligue 1, la star de 25 ans a pu profiter de la belle prestation de ses partenaires contre les Dogues (3-1) sur le banc. De bon augure pour Daniel Riolo avant d’affronter la Real Sociedad ce mercredi en 8e de finale aller de Ligue des Champions (21h sur RMC Sport 1).

« Si le Paris Saint-Germain avait livré (contre le Losc) une prestation similaire à celles vues ces dernières semaines, je pense qu’on aurait été très inquiets (…) Je pense qu’on aurait été assez critiques et, en plus, on aurait été très inquiets. « J’en ai rajouté une couche parce que les choix étaient curieux », a déclaré Riolo ce lundi dans After Foot sur RMC. « Je dis ça parce que peut-être qu’on aurait exagéré en frappant trop fort le Paris Saint-Germain s’il avait fait un match terne contre Lille. Mais je ne veux pas qu’on tombe dans l’excès inverse de dire que tout va bien et que, compte tenu de ce qui a été fait samedi, ça va être une aventure mercredi.

>> PSG-Real Sociedad, c’est ce mercredi sur RMC Sport

« Une presse époustouflante du début à la fin »

Satisfait de l’état d’esprit affiché face au Losc, Daniel Riolo a constaté que tous les joueurs avaient fait des efforts les uns pour les autres. Un travail collectif similaire à celui réalisé lors des meilleurs matchs de l’équipe dirigée par Luis Enrique cette saison. « Ce qui m’a le plus plu, c’est de retrouver un état d’esprit que je n’avais pas vu depuis des mois », poursuit Daniel Riolo. « Il y a un bon état d’esprit, peu importe s’il y a des stars. Peu importe, presque, si vous marquez un but, deux ou trois buts ou si vous en concèdez et concédez des occasions. Parce que « Ces derniers temps « Des semaines, quand le PSG concédait des occasions, on n’aimait pas ça parce qu’on se disait que n’importe qui pouvait marquer contre cette équipe. »

Et le membre d’After Foot de poursuivre : « Lille a marqué vite mais ils n’ont rien fait d’autre. Parce que derrière, le PSG a fait preuve d’un bon état d’esprit, a fait un pressing époustouflant du début jusqu’à la fin, que les joueurs se sont donnés sans retenue… » comme Manuel Ugarte qu’on a retrouvé à son niveau pratiquement dès le début de la saison ou la position de Fabian Ruiz sur le terrain. Est-il meilleur devant la défense ou comme relais ? Dembélé a été extraordinaire samedi soir et c’est comme ça qu’on Je veux le voir. Nous excusons même sa maladresse quand il est si étincelant car, à un moment ou à un autre, il peut allumer quelque chose et changer une allumette. L’entrée de Barcola sur la gauche était bonne.

Garder le même « état d’esprit »

Sans oublier de rappeler que, selon lui, Paris sera toujours meilleur avec Kylian Mbappé, Daniel Riolo s’est enthousiasmé face au spectacle proposé contre Lille. Pas trop inquiet de l’adversité proposée par la Real Sociedad, il imagine le PSG atteindre les quarts de finale de la Ligue des champions. A condition de jouer avec la même mentalité face aux Basques.

« J’avais l’impression que le PSG était sur une pente pas du tout intéressante en termes d’état d’esprit à quelques jours de la Ligue des champions, a poursuivi Daniel Riolo. « Je veux croire que le PSG sera en quarts de finale mais je veux qu’il soit avec l’état d’esprit qu’on a vu samedi soir contre Lille. »

Riolo s’inquiète pour Ramos que Luis Enrique « n’aime pas »

Pas au meilleur de sa forme depuis le début de la saison, Gonçalo Ramos a marqué contre les Dogues alors qu’il évoluait à son poste, au centre. Pour le chroniqueur d’After Foot, les Portugais devraient être indiscutables aux avant-postes, avec Kylian Mbappé à sa gauche et Ousmane Dembélé à droite. Mais il doute que Luis Enrique soit dépassé par l’idée de jouer avec un vrai buteur.

« Je considérerai toujours qu’une équipe avec Mbappé est plus forte qu’une équipe sans. C’est juste que je veux qu’il joue à sa place en haut à gauche. Je suis désolé Gonçalo Ramos, Luis Enrique n’aime pas. lui, mais j’insiste depuis le début de la saison car je pense que c’est un numéro 9 très intéressant et qu’il peut permettre à Mbappé de briller et de lui servir de point focal.  » L’attaque idéale du PSG, c’est Mbappé-Ramos-Dembélé. Je n’abandonnerai pas jusqu’à la fin de la saison mais je pense que nous ne le reverrons plus car Luis Enrique n’aime pas Ramos. Je pense que c’est un de ses entraîneurs qui n’aime pas les numéros 9. Guardiola n’aime pas non plus, sauf Haaland qui est un autre type de numéro 9. »

Jean-Guy Lebreton avec CMR

Meilleurs articles

gn sprts

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Jeoffro René

I photograph general events and conferences and publish and report on these events at the European level.
Bouton retour en haut de la page