Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Bourse Entreprise

Retraites : le gouvernement avance, les syndicats restent déterminés à en découdre


Publié le 15 décembre 2022 à 6h53Mis à jour le 15 déc. 2022 à 07h18

Montrer que si sa présentation a été repoussée après les fêtes de fin d’année, l’exécutif avance néanmoins sur son projet de réforme des retraites… C’est l’objectif du « point d’étape » que le ministre du Travail, Olivier Dussopt, ce jeudi, lors d’une conférence de presse alors que le changement à la tête de LR, dont les dirigeants affichent des positions divergentes, ne simplifie pas la tâche du gouvernement.

Cette intervention sera la première réunion officielle sur la réforme depuis qu’Emmanuel Macron a reporté au 10 janvier la présentation de la réforme et notamment la décision concernant le report de l’âge légal de la retraite. Elle intervient dans un climat que ce report n’a pas assoupli, au contraire même.

Supports de pression union

Du côté des syndicats, plus le temps passe, plus la pression monte. Mardi, en marge des quarante ans de l’Institut de recherches économiques et sociales qui les avait tous réunis, les numéros un des cinq principales confédérations se sont mis d’accord sur une nouvelle position commune. Aussi brève que cinglante, la déclaration, signée par la CFDT, la CGT, FO, la CFTC et la CFE-CGC mais aussi l’Unsa, la FSU et Solidaires ainsi que plusieurs organisations de jeunesse affirme que le « changement de calendrier ne sera pas ne change pas l’opposition de toutes les organisations syndicales et de jeunesse à toute augmentation de l’âge légal de la retraite ».

Le texte confirme ce qui a déjà été acté, à savoir qu’une réunion intersyndicale – a priori numéro un selon Cyril Chabanier, le président de la CFTC – aura lieu « dans la foulée de l’annonce de la réforme pour construire une réponse commune des mobilisation interprofessionnelle, dès le mois de janvier, si le gouvernement maintient son projet ». Ce que le dirigeant de Force Ouvrière, Frédéric Souillot, avait résumé mardi dans un entretien aux « Echos », sur les retraites, par la formule « le jour où le gouvernement dira feu, eh bien nous tirerons ».

Laurent Berger exaspéré

Du côté de l’exécutif, on s’affirme toujours à la recherche d’un compromis avec la prolongation de la concertation jusqu’après les vacances, comme s’il était possible d’enfoncer un coin dans l’intersyndicale en obtenant de la CFDT qu’elle modère sa position dans l’absence de pouvoir imaginer qu’elle brise le front commun et de tracer cette fameuse « voie de passage » qui constituerait une « opposition bienveillante », que certains continuent d’évoquer au sein de l’exécutif.

Le résultat de cette petite musique est au contraire de tendre un peu plus les relations avec Laurent Berger, le leader de la CFDT, alors que la confédération a enfermé sa position lors de son congrès de juin dernier : non à tout relèvement de l’âge de la retraite et à toute accélération de l’augmentation de la durée de cotisation.

Visiblement exaspéré, le syndicaliste a répondu sèchement à Sacha Houlié, le député de la Renaissance chargé de le rencontrer et de l’amadouer. Interrogé en marge du colloque de l’Ires, Laurent Berger a expliqué qu’il n’avait « pas de place dans son agenda avant début janvier » pour le recevoir. Il était aussi visiblement très agacé par le fait que cette demande de rencontre ait été rendue publique par la majorité présidentielle. Il a précisé qu’il « voit beaucoup de monde » et a cité en exemple une prochaine rencontre avec Marine Tondelier, la nouvelle secrétaire générale des Verts.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Photo de francaisenouvelles

francaisenouvelles

The website manager responsible for technical and software work, the electronic newspaper, responsible for coordinating journalists, correspondents and administrative work at the company's headquarters.
Bouton retour en haut de la page