Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles sportives

Rennes rechute à Strasbourg en Ligue 1 avant sa demi-finale de Coupe de France

Le match : 2-0

Après deux résultats probants dans la course à l’Europe avant la trêve internationale – un point récolté à Lille (2-2) et une victoire sur l’OM (2-0) – Rennes a complètement raté son retour sur les terrains de Strasbourg, ce dimanche. Les Bretons ont chuté face à des Alsaciens plus pointus (0-2) et sont désormais parfaitement placés dans la course au maintien de leur position (six points d’avance avant le barrage). Alors qu’un succès aurait permis aux Bretons de remonter à la 6e place, du côté de Lens, ils ont cruellement manqué d’idées avant de sombrer face aux contre-attaques bouillantes des protégés de Patrick Vieira. Rennes devra sérieusement revoir sa copie pour sa demi-finale de Coupe de France contre le PSG, mercredi au Parc des Princes (21h10).

Pour le retour de Julien Stéphan à la Meinau pour la première fois depuis son licenciement par le Racing, le 9 janvier 2023, Rennes a pourtant dominé la rencontre territorialement, en s’installant d’emblée dans le camp alsacien. Mais l’équipe bretonne n’a jamais su trouver la solution pour stopper les contre-attaques strasbourgeoises et son plan de jeu clair : résister puis soigner les transitions rapides.

Malgré leur bloc haut, avec des latéraux en milieu de position ultra avancés, les Bretons n’ont pas réussi à trouver d’espace face à l’armure à la Patrick Vieira. Amine Gouiri avait quelques ballons à exploiter, mais rarement dans des conditions optimales. Pour tenter de dynamiser son attaque, Stéphan a fait venir l’attaquant Arnaud Kalimuendo à la place du milieu Azor Matusiwa (57e), mais sans réel effet.

Au contraire, les transitions strasbourgeoises étaient de plus en plus sanglantes, et Marvin Senaya récompensait cette audace, en suivant une frappe contrée de Dilane Bakwa (71e), sur une projection très rapide. Strasbourg a fait le break immédiatement par Jérémy Sebas (73e) sur une action supersonique démarrant… sur un corner raté par les Rennais.

Le fait : Mandanda énorme puis suspect

S’il a accepté d’endurer pour mieux se remettre ensuite, Strasbourg a longtemps buté sur Steve Mandanda. Le gardien de 39 ans a réalisé deux arrêts d’entrée importants devant Emanuel Emegha (8e) et Andrey Santos (25e), et a encore assuré une sortie précieuse sur un centre de Dilane Bakwa, juste avant la pause (45e+1). L’ancien Marseillais a ensuite garni sa collection d’exploits avec une splendide double intervention, un arrêt du gauche devant Jérémy Sebas suivi d’une claquette du droit face à Andrey Santos (53e). Mais sa cape de sauveur a été entachée par les deux buts alsaciens. S’il a été piégé par le tir contré de Bakwa sur l’ouverture du score (71e), sa sortie a été plus que suspecte sur le break, où Sebas l’a facilement dégagé pour finir sous un angle fermé (73e).

0

Rennes n’a pas inscrit le moindre tir à la Meinau ce dimanche (contre 7 pour Strasbourg).

Jeoffro René

I photograph general events and conferences and publish and report on these events at the European level.
Bouton retour en haut de la page