Skip to content
Relance de Nemaska ​​Lithium : Québec investit 80 M$


Québec a débloqué une enveloppe de 80 millions de dollars pour Nemaska ​​Lithium afin de relancer le projet de construction d’une mine dans le Nord-du-Québec et d’une usine de traitement du lithium à Bécancour, dans le Centre-du-Québec.

• Lisez aussi : L’intérêt chinois pour le lithium suscite des craintes au Canada

« Aujourd’hui, nous soutenons un pilier important de notre industrie des batteries. L’usine de Nemaska ​​Lithium pourra effectuer une deuxième transformation de notre lithium en sel de haute pureté et ainsi approvisionner les industriels qui s’installeront à Bécancour », a déclaré Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation, dans un communiqué ce jeudi. et ministre responsable du Développement économique régional.

La participation du gouvernement servira à poursuivre les études et les travaux de préparation de la construction.

Évalué à 1,5 milliard de dollars, le projet devrait générer à terme 410 emplois pour l’exploitation du site minier et des usines.

« La transition énergétique et l’électrification des transports génèrent des besoins croissants en lithium, et le Québec doit tirer le meilleur parti de ces opportunités de développement », a déclaré le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Jonatan Julien.

Une ronde de financement est prévue début 2023. Une fois le financement bouclé, les travaux devraient reprendre à la mine et débuter à l’usine avec l’objectif d’une mise en service en 2025.

Rappelons que les actifs de Nemaska ​​​​Lithium ont été acquis en 2020 à parts égales par Investissement Québec alors que l’entreprise était sous la protection de ses créanciers.



journaldemontreal-boras

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.