Skip to content
Refus de rapatrier des enfants de Syrie : la France condamnée par la CEDH



Les familles de deux Françaises et de trois mineurs détenus dans des camps ont obtenu gain de cause mercredi : l’examen de leur demande n’avait « pas été entouré des garanties appropriées contre l’arbitraire ». Présent à l’audience, Albert espère le retour de son petit-fils de 3 ans qui « n’a jamais connu que ce désert et ce camp ».


mediapart

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.