Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles locales

Qui est Frédéric Valletoux, le nouveau ministre délégué chargé de la Santé ?

Frédéric Valletoux, 57 ans, vient d’être nommé ministre délégué chargé de la Santé et de la Prévention, ce jeudi 8 février 2024, par Matignon. Il succède à Agnès Firmin-Le Bodo, qui occupait ce poste par intérim suite à la démission d’Aurélien Rouseau.

Le nouveau ministre de Gabriel Attal était jusqu’ici député, porte-parole du groupe Horizons depuis 2022, avant de prendre ses nouvelles fonctions. Le père de cinq enfants a également été élu maire de Fontainebleau, de 2005 à 2022, et conseiller régional d’Île-de-France, depuis mars 2010. Retour sur son parcours.

Suivez notre direct dédié à l’annonce de la composition du gouvernement, ce jeudi 8 février 2024

Du journalisme à la politique

Pendant quinze ans, de 1990 jusqu’au début des années 2000, l’homme fut avant tout journaliste. Il se spécialise, dans un premier temps, dans les collectivités territoriales, notamment à travers le magazine Autorités locales. Il a ensuite travaillé pour l’Institut de Gouvernance Territoriale et de Décentralisation. Peu de temps après, il étudie à La Gazette des municipalitésavant de prendre la plume pour Les échos, en 1994, en tant que journaliste économique. Il y reste une dizaine d’années, travaillant au service « Régions » et au service « France politique ». En 2002, il revient à La Gazette des Communes comme rédacteur en chef jusqu’en 2005, avant d’être nommé directeur adjoint chargé des projets éditoriaux du Groupe Moniteur, pour lequel il travaille à temps partiel, devenant maire. Le journaliste cède peu à peu la place à l’homme politique.

Député d’Horizons

Il a débuté sa vie d’homme politique comme élu au conseil municipal de Fontainebleau, puis comme maire en 2005, réélu en 2008, 2014 et 2020. Il avait alors 39 ans.

Lire aussi : ENTRETIEN. Loi Valletoux contre les désertions médicales : « Cette loi lève certains blocages »

En 2010, Frédéric Valletoux devient conseiller régional d’Île-de-France. Au cours de la décennie suivante, il préside la Fédération hospitalière de France (FHF). Créée en 1924, la FHF regroupe la quasi-totalité des établissements publics de santé, soit plus d’un millier d’hôpitaux et 3 800 structures médico-sociales.

Il y a deux ans, sous l’étiquette du parti Horizons, Frédéric Valletoux devenait député du 2e circonscription de Seine-et-Marne, avec plus de 57 % des voix.

Dans la nuit du 16 au 17 juin 2023, l’Assemblée nationale a adopté, en première lecture, une de ses propositions de loi, une proposition de loi dite « loi Valletoux ». Cette dernière vise à améliorer l’accès aux soins, sans tenir compte de la réglementation des établissements médicaux. Dans cette continuité, Frédéric Valletoux assume désormais de nouvelles fonctions, comme ministre délégué chargé de la Santé et de la Prévention.

gn france

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Malagigi Boutot

A final year student studying sports and local and world sports news and a good supporter of all sports and Olympic activities and events.
Bouton retour en haut de la page