Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Bourse Entreprise

Qu’est-ce que le Scorpène, ce sous-marin français dont l’Indonésie a commandé plusieurs exemplaires ?

L’Indonésie a commandé deux sous-marins Scorpène au groupe naval français, a annoncé mardi l’industriel naval de défense dans un communiqué. Ces submersibles seront construits en Indonésie « grâce à un transfert de savoir-faire et de technologie de Naval Group », comparable aux contrats indien et brésilien.

Quel est ce sous-marin ?

Capable de plonger à plus de 300 m, le Scorpène Evolved fourni à l’Indonésie sera classiquement propulsé par une propulsion diesel-électrique et équipé de batteries lithium-ion.

Ceux-ci permettent une autonomie en plongée de plus de 12 jours et peuvent se recharger rapidement lors d’une immersion périscopique grâce à un schnorchel, un tube perçant la surface permettant au moteur diesel de fonctionner, selon une source au sein de Naval Group.

D’une longueur de 72 m, ils embarqueront un équipage de 31 marins et 18 torpilles et missiles. Le Naval Group revendique une disponibilité en mer de plus de 240 jours par an pour la récente acquisition indonésienne.

Opérant aussi bien en haute mer qu’en eaux peu profondes, le sous-marin conventionnel de Naval Group a pour mission de « lutte contre les navires de surface et les sous-marins, de récolter du renseignement ou des opérations spéciales », précise le groupe français.

Quels pays les ont déjà commandés ?

Ce contrat avec l’Indonésie s’appuie sur un accord de coopération de défense entre Paris et Jakarta conclu en août 2021 au cours duquel l’Indonésie a également annoncé l’acquisition de 42 avions de combat Rafale. L’Indonésie a multiplié ses opérations avec les industriels français de la défense ces dernières années.

14 unités du Scorpène ont déjà été vendues au Brésil (4 sous-marins), au Chili (2), à la Malaisie (2) et à l’Inde (6). Les premiers achats de ces modèles remontent à 1997 lors d’un premier contrat avec le Chili. Puis, plus récemment, avec le Brésil, dont le dernier sous-marin doit être lancé en 2025.

Quels sont les autres partenariats ?

Cette commande confirme un début d’année prometteur pour Naval Group, qui a remporté mi-mars l’appel d’offres néerlandais pour la construction de quatre sous-marins de la classe Barracuda.

L’Inde et la France entretiennent depuis 1998 un partenariat stratégique illustré par l’achat de 6 sous-marins Scorpène en 2005 pour un montant de 2,4 milliards d’euros.

Lors de la dernière visite de la présidence française au Brésil, le dossier défense a été mis sur la table. Un sous-marin Scorpène baptisé Tonelero a donné lieu à une cérémonie en présence des présidents Macron et Lula au chantier naval d’Itaguaí, au sud de Rio de Janeiro. Cette livraison à la marine brésilienne s’inscrit dans le cadre d’un partenariat stratégique inédit entre Paris et Brasilia, qui doit conduire à la construction par le Brésil de son premier sous-marin à propulsion nucléaire.

Avec ses 8 500 km de côtes, le Brésil entend assurer la sécurité de ce qu’il appelle « l’Amazonie bleue », son immense zone économique exclusive par laquelle transite plus de 95 % de son commerce extérieur et d’où il est extrait. environ 95% de son pétrole.

Ray Richard

Head of technical department in some websites, I have been in the field of electronic journalism for 12 years and I am interested in travel, trips and discovering the world of technology.
Bouton retour en haut de la page