Skip to content
Québec veut une réduction de 10 % du nombre de suicides d’ici 2026

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, dévoilera vendredi matin une stratégie nationale de prévention du suicide pour les cinq prochaines années. Québec y consacrera 65 millions de dollars dans l’espoir de réduire le nombre de suicides dans la province à moins de 1 000 par année, a appris Radio-Canada.

Cet objectif correspond à une réduction d’au moins 10 % des décès par suicide au Québec, une cible que le gouvernement juge ambitieuse. En 2019, un total de 1 128 personnes se sont suicidées au Québec, ce qui correspond à environ trois décès par jour.

C’est sans compter que plus de 3 400 personnes sont hospitalisées chaque année dans la province à la suite d’une tentative de suicide.

Malgré une amélioration des statistiques depuis les années 1990, l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) indique que le taux de suicide stagne depuis maintenant une décennie.

Mieux prévenir et changer les pratiques

Avec cette stratégie nationale, qui découle du Plan santé récemment dévoilé par la ministre Dubé, le gouvernement s’est aussi donné pour mission de mieux prévenir les idées suicidaires et de réduire le niveau de stress psychologique au sein de la population.

Pour y parvenir, Québec s’appuiera sur une série de mesures qui comprendront une révision de la façon d’aborder le sujet sensible du suicide dans l’espace public avec les journalistes, les créateurs d’œuvres de fiction et les diffuseurs, notamment.

Le gouvernement veut également renforcer l’accompagnement des familles endeuillées par suicide, notamment en instaurant des contacts systématiques pour les inciter à chercher de l’aide.

Québec entend aussi mieux documenter les tendances suicidaires, que ce soit au niveau des moyens utilisés ou des lieux choisis, afin de formuler des recommandations au besoin.

Selon les données de l’INSPQ, la tranche d’âge la plus touchée par le fléau du suicide est celle des 50-64 ans. Le risque de suicide est trois fois plus élevé chez les hommes que chez les femmes.

canada-ici

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.