Skip to content
Prisonniers russes torturés : des vidéos vérifiées par « Le Monde » mettent en cause un bataillon de volontaires ukrainiens


Trois prisonniers non armés, trois coups de feu. Les trois hommes s’effondrent. Une vidéo, diffusée le 27 mars 2022 et qui Le monde a pu authentifier et recouper avec d’autres images, documente une probable exaction commise par des volontaires ukrainiens contre des prisonniers de guerre russes.

De tels actes sont strictement interdits par la Convention de Genève, qui fixe les règles à respecter envers les soldats ennemis faits prisonniers : protégez-les comme vos propres soldats, ne les violez pas, traitez-les si nécessaire.

Les images repérées par l’analyste indépendant Erich Auerbachet traversé par Le monde à d’autres documents disponibles en ligne, prouvent que des volontaires du bataillon ukrainien Slobozhanshchyna étaient sur les lieux lorsque les prisonniers russes ont été torturés. S’il n’est pas possible d’affirmer avec certitude que l’individu qui a tiré le coup de feu est directement issu de leurs rangs, le chef du groupe, Andri Ianholenko, apparaît clairement aux côtés des trois victimes, avant que les coups de feu ne soient tirés. Sollicité par Le mondeAndri Yanholenko n’a pas répondu.

La source




zimonews Fr2En2Fr