Skip to content
Prisonniers dans des vides sanitaires, des chats sauvés grâce à la Fondation 30 Millions d’Amis


Un « ouf » de soulagement ! Plusieurs chats piégés sous un ensemble d’immeubles suite à la condamnation des vides sanitaires, ont été sauvés grâce à l’intervention de la Fondation 30 Millions d’Amis à Roanne (42).

C’est un habitant qui a tiré la sonnette d’alarme !  » Le bailleur social a mis des affiches demandant de garder nos chats à l’intérieur de nos maisons car ils allaient condamner les vides sanitaires de la résidence. Dès qu’ils ont commencé les travaux, j’ai été prévenu qu’il y avait des chats errants piégés à l’intérieur… « , a déclaré le riverain. Après s’être entendue miauler dans les sous-sols d’immeubles, elle a contacté la Fondation 30 Millions d’Amis.

Les travaux de condamnation des vides sanitaires ont été interrompus pour sauver les chats./DR

 » Nous avons contacté la société OPHEOR, propriétaire des bâtiments, pour interrompre les travaux de condamnation des vides sanitaires pendant l’évacuation des animaux.déclare Yoel, avocat à la 30 Million Friends Foundation. Le bailleur social a été extrêmement attentif à notre démarche et coopératif. »

L’union fait la force

C’est le refuge de Roanne qui a fourni un soutien logistique pour secourir les félins. Avec l’aide de la société OPHEOR et de la mairie – liée par une convention chats gratuits avec la Fondation 30 Millions d’Amis depuis 2016 – plusieurs chats ont pu être spontanément mis à l’abri. Mais il faudra encore quelques jours et plusieurs passages des bénévoles du refuge pour parvenir à extraire la totalité de la colonie de chats errants établie sur le site.

Prisonniers dans des vides sanitaires, des chats sauvés grâce à la Fondation 30 Millions d’Amis

Un « Chat-LM » sera installé par la société OPHEOR pour abriter les félins./DR

Autre bonne nouvelle, le bailleur social a indiqué à la Fondation 30 Millions d’Amis qu’il avait décidé d’installer un « Chat-LM » (notre photo) dans l’enceinte de la résidence pour permettre aux félins – aujourd’hui privés d’espaces vides – les toilettes – de se retrouver. abri. Leur suivi vétérinaire et leur alimentation étaient confiés… au résident qui avait donné l’alerte. Tout est bien qui finit bien !

La source


zimonews Fr2En2Fr