Nouvelles du Canada

Primes santé Abitibi-Témiscamingue : la FIQ veut des précisions


Interrogé sur le manque de personnel de santé et les mesures privilégiées pour y remédier, François Legault a mentionné que des primes spécifiques avaient déjà été mises en place pour l’Abitibi-Témiscamingue.

Comme nous l’avions promis, nous avons mis des primes uniques pour la région, des primes spécifiques pour les infirmières qui viennent s’installer ici. Maintenant, notre devoir est de répartir équitablement ces infirmières à travers le Québec il a argumenté.

François Legault interviewé par l’animateur David Chabot à l’émission Des matins en or.

Photo : Radio-Canada / Emily Blais

Le syndicat rappelle que les initiatives décrétées par le gouvernement jusqu’à présent dans les régions sont identiques à celles de l’Outaouais, de la Côte-Nord, de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, du Nord-du-Québec, du Nunavik et des Terres cries de Baie James. La FIQ-SISSAT ne voit donc aucune bonification ou mesures incitatives particulières pour l’Abitibi-Témiscamingue.

Ces mesures auraient pourtant déjà permis de recruter 12 infirmiers après plusieurs mois. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue évalue le manque à combler à 250 infirmières et 75 infirmières auxiliaires.

 » Nous trouvons cela dommage. Soit il est très mal renseigné, soit il nous a annoncé une très bonne nouvelle sans le savoir. »

Une citation de Jean-Sébastien Blais, président de la FIQ-SISSAT

Nous avons suivi la campagne de près et nous avons souvent entendu le ministre régional, Pierre Dufour, dire qu’il ne s’agissait pas de la prime. Or, M. Legault a dit le contraire en disant que l’Abitibi-Témiscamingue avait nécessairement besoin de bonifications supplémentaires. Nous sommes vraiment confusdit M. Blais.

Le président de la FIQ-SISSAT, Jean-Sébastien Blais.

Le président de la FIQ-SISSAT, Jean-Sébastien Blais (archives)

Photo: Radio-Canada / Andrei Audet

Statut particulier : oui ou non ?

Le chef de la CAQ a également déclaré qu’un statut particulier avait déjà été accordé à l’Abitibi-Témiscamingue.

« Quand j’entends Paul St-Pierre Plamondon dire que ça prendrait un statut particulier, il a raté une bonne Jeu. Nous avons déjà mis des bonifications qui s’appliquent uniquement à l’Abitibi-Témiscamingue », a déclaré M. Legault sur nos ondes.

Les trois candidats caquistes de la région ont toutefois répété durant la campagne électorale qu’ils n’étaient pas favorables à l’octroi d’un tel statut.

J’ai l’impression que François Legault ne discute pas avec les candidats de la région, mais peut-être plus avec des attachés politiques qui lui donnent de mauvaises informationsnote Jean-Sébastien Blais.

canada-ici

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Jewel Beaujolie

I am a fashion designer in the past and I currently write in the fields of fashion, cosmetics, body care and women in general. I am interested in family matters and everything related to maternal, child and family health.
Bouton retour en haut de la page