Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles locales

près de 5 000 patients rappelés pour subir des tests d’hépatite et de VIH après un échec de stérilisation du matériel dentaire à l’hôpital de Tarbes-Lourdes


Tous sont passés par le centre hospitalier de Tarbes-Lourdes et son service dentaire ces dernières années.

Publié


Temps de lecture :
1 minute

Le centre hospitalier de Tarbes-Lourdes.  Photo illustrative.  (MAXPPP)

4.700 patients ont été rappelés pour subir des tests de dépistage des hépatites B et C et du VIH, après un défaut de stérilisation du matériel dentaire, à l’hôpital de Tarbes-Lourdes (Hautes-Pyrénées), a appris mercredi 11 octobre Bleu Béarn Bigorre.

Le manque de stérilisation du matériel au centre dentaire de l’hôpital est à l’origine de ce dépistage à grande échelle. Les outils problématiques sont les porte-instruments des dentistes qui n’ont pas été correctement stérilisés.

Projections recommandées

Un courrier de la direction de l’hôpital, consulté par France Bleu Béarn Bigorre, a été adressé aux patients pour des actes pouvant remonter à 2006. Après contrôle, l’ARS, l’agence régionale de santé, s’assure que le cabinet est conforme à la réglementation avec un cycle complet de stérilisation. . Le risque d’infection est donc extrêmement faible selon l’ARS.

Des dépistages sont toutefois recommandés pour lever les doutes. Les patients sont invités à contacter leur médecin généraliste pour effectuer une prise de sang. « L’information peut être anxiogène, mais c’est pour lever tout doute et permettre aux patients d’avoir accès au dépistage et dans le pire des cas, mais très improbable, à un traitement rapide »indique Manon Mordelet, la directrice départementale de l’ARS des Hautes-Pyrénées.

L’hôpital « devrait s’occuper de tout »

Le Syndicat CGT de l’hôpital de Tarbes et Lourdes demande pourquoi l’hôpital, responsable de ce manque de stérilisation, ne prend pas en charge lui-même le dépistage. « Les gens doivent consulter un médecin, rappelle Jean-Marc Michaud, secrétaire CGT des hôpitaux de Tarbes et Lourdes. C’est la sécurité sociale qui va payer, je pense que c’est l’hôpital qui doit s’occuper de tout de A à Z. »

Un numéro vert a également été mis en place : 0 800 732 332.




francetvinfo .Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Ray Richard

Head of technical department in some websites, I have been in the field of electronic journalism for 12 years and I am interested in travel, trips and discovering the world of technology.
Bouton retour en haut de la page