Skip to content
Premier affrontement entre les Carabins et le Rouge et Or


Pour la première fois de leur histoire, les Carabins ont pris un léger avantage sur leurs éternels rivaux en balayant la série de deux matchs en 2021, avant de remporter la Coupe Dunsmore, emblème du football universitaire québécois.

Au total, les Bleus ont remporté les quatre derniers affrontements et cinq des six derniers matchs. Mais contrairement à ce que pourrait dire le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, il n’est pas question de mépriser l’équipe du Québec.

Le vétéran Julien Le Guéhennec ne croit pas que les joueurs du Rouge et Or seront triplement motivé par les trois revers de l’an dernier.

 » Je ne pense pas que l’une ou l’autre des parties ait besoin d’une motivation supplémentaire compte tenu de l’histoire derrière cet affrontement. Je pense que toute organisation qui se respecte, eux comme nous, se prépare avec les mêmes standards. »

Une citation de Julien Le Guéhennec, demi défensif des Carabins de l’UdeM

Cependant, les Carabins ne pourront pas compter sur l’appui tonitruant de leurs supporters qui caractérise leurs matchs locaux depuis plusieurs années.

En raison de travaux au CEPSUM, l’équipe de l’UdeM devra disputer tous ses matchs à domicile sur les terrains du Collège André-Grasset, au complexe Claude-Robillard.

Les tribunes accueilleront moins de spectateurs et le son ne sera pas amplifié par l’écho d’une toiture en béton comme au CEPSUM.

Après les années pandémiques où ils ont perdu une saison complète, les joueurs des Carabins n’ont pas l’intention de se laisser embêter par un petit déménagement.

Une des choses que notre entraîneur nous dit souvent est ajuster et adaptert. Nous n’avons pas encore joué de match là-bas. Donc, on ne sait pas si ce sera un avantage ou non.déclare philosophiquement Le Ghéhennec.

Que vous jouiez sur un parking bétonné ou au CEPSUM, la préparation est la mêmea poursuivi le demi défensif de 25 ans.

Une attaque aérienne impressionnante

Le Rouge et Or arrivera à Montréal après avoir remporté de façon décisive ses deux premiers matchs contre les universités de Sherbrooke et McGill.

L’attaque aérienne de Laval, dirigée par le quart-arrière Arnaud Desjardins, a été particulièrement impressionnante.

L’ancien Spartans du Vieux-Montréal a dépassé le plateau des 300 verges à chacun de ses deux matchs grâce à sa complicité grandissante avec le receveur Kevin Mitale.

Mitale a déjà capté 12 passes pour 200 verges et marqué 5 touchés, dont quatre contre McGill la semaine dernière.

Les Carabins devront lui porter une attention particulière. L’entraîneur-chef Marco Iadeluca est bien conscient du potentiel de Mitale. Un gars comme lui, tu ne pourras pas l’arrêter. Il faut juste limiter les dégâts.

C’est un très bon receveur de passes. Il va encore faire des jeux. L’idée est de limiter le nombre de parties et la durée de ces partiesajouta Iadeluca.

Les Carabins de Montréal affrontent le Rouge et Or en début de saison. L’entraîneur-chef des Carabins de Montréal, Marco Iadeluca, répond aux questions de Jean St-Onge.

Les Carabins n’ont disputé qu’un seul match jusqu’à présent, une victoire de 26-18 contre les Stingers de Concordia.

Le quart-arrière Jonathan Sénécal a de nouveau été à la hauteur de son potentiel, complétant 21 de ses 27 passes (77,8 %), dont trois pour des touchés.

Lors de ses trois confrontations avec le Rouge et Or en 2021, Sénécal avait complété 63% de ses relais pour 908 verges. Il avait lancé six touchés contre une seule interception.

Les Carabins et le Rouge et Or s’affronteront une deuxième fois le 16 octobre au stade Telus de l’Université Laval et, peut-être, en finale québécoise le 12 novembre.

Mais, il reste encore beaucoup de football à jouer d’ici là.

canada

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.