Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles techniques

pourquoi Samsung a raison de dire ça pour défendre l’IA sur les smartphones

Nous avons discuté avec un cadre supérieur de Samsung qui a déclaré que « personne ne veut de l’IA ». Paradoxalement, c’est un très bon argument en faveur du Galaxy S24 qui mise beaucoup sur l’intelligence artificielle.

Un Samsung Galaxy S24 Ultra avec le logo Galaxy AI en arrière-plan // Source : Frandroid

Samsung a démarré l’année 2024 en beauté en lançant ses Galaxy S24, Galaxy S24 Plus et Galaxy S24 Ultra. Trois smartphones alimentés par l’intelligence artificielle et dotés de nombreuses fonctionnalités mises en avant sous le label « Galaxy AI ».

Faut-il y voir un premier pas vers l’avenir inéluctable des smartphones ou comme des options absolument indispensables ? Probablement un peu des deux en ce moment. En tout cas, comprenez notre surprise lorsque, à la suite de l’événement Unpacked organisé à San Jose aux États-Unis, un haut responsable de Samsung nous a annoncé sans détour que  » personne ne veut de l’IA ».

Quoi ? Comment peut-il déclarer cela le jour même où son entreprise révèle ses grandes ambitions autour de l’intelligence artificielle sur smartphone ? Certains d’entre vous auront sans doute compris que ces mots prennent bien plus de sens une fois replacés dans leur contexte. Pourtant, les mots choisis révèlent des choses intéressantes sur la vision de Samsung.

pourquoi Samsung a raison de dire ça pour défendre l'IA sur les smartphones
Samsung Galaxy S24 Ultra // Source : Robin Wycke – Frandroid

La vision de Samsung sur l’IA

Le contexte justement. Parallèlement à la présentation du Galaxy S24, Frandroïde participe, avec d’autres médias européens, à une table ronde avec Patrick Chomet, vice-président exécutif et Responsable du bureau expérience client chez Samsung. Il occupe plusieurs postes au sein du cabinet, mais il peut être considéré comme un excellent planificateur.

pourquoi Samsung a raison de dire ça pour défendre l'IA sur les smartphones
Patrick Chomet en 2022, vice-président exécutif et responsable du bureau de l’expérience client chez Samsung // Source : Samsung

Sa mission principale est de concevoir en amont l’expérience utilisateur des produits Galaxy puis de planifier et superviser l’évolution des appareils et de leurs interfaces. Il est également en charge lorsqu’il s’agit d’établir ou d’approfondir des partenariats avec d’autres groupes comme Google. De plus, bien que notre interlocuteur soit français, toute la conversation s’est déroulée en anglais. Les commentaires rapportés ici ont donc été traduits.

En bon porte-parole, Patrick Chomet affirme que les Galaxy S24 et les fonctions IA qu’ils portent signe «Le début d’une nouvelle ère« . Il prend ensuite le temps de rappeler que Samsung est avant tout une entreprise qui fabrique des appareils. Cependant, pour que lesdits appareils soient agréables à utiliser, plusieurs facteurs doivent évidemment être pris en compte. Parmi eux, il faut faciliter la vie des utilisateurs, et donc « créer des choses qui fonctionnent« .

« Personne ne veut de l’IA »

Et c’est précisément là que l’on retrouve sa célèbre phrase. « Personne ne veut de l’IA« . Cependant, ce que Patrick Chomet veut dire par là, c’est que les gens qui achètent des produits Samsung ne vont pas craquer pour un nouveau smartphone simplement parce que la marque l’a estampillé de ces deux lettres »IA» — même s’il s’agit bien sûr d’un argument marketing qui sera largement mis en avant.

pourquoi Samsung a raison de dire ça pour défendre l'IA sur les smartphones
Samsung Galaxy S24 Ultra // Source : Robin Wycke – Frandroid

Il insiste cependant sur le fait que l’intelligence artificielle permet de débloquer de nouvelles fonctionnalités pertinentes et ce sont celles-ci qui séduiront le public. Autrement dit, la simple notion d’intelligence artificielle ne suffit pas à intéresser les gens. Nous avons besoin d’options qui fonctionnent.

Dans le Galaxy S24, les fonctions Galaxy AI sont introduites dans différentes couches de l’expérience utilisateur pour proposer des traductions, des résumés et même une retouche photo intelligente. Autant de cas d’usage jugés pertinents par Patrick Chomet et Samsung et où l’IA s’est révélée être une valeur ajoutée satisfaisante pour l’expérience utilisateur. Nos tests montreront par la suite que le rendu de ces différentes options peut varier en fonction des situations. On comprend cependant un peu mieux le processus en amont.

« Tout le monde s’en fout »

Nous posons ensuite une question pour pousser la conversation plus loin. Il faut en effet savoir que, fin 2023, Samsung a présenté Gauss, son propre grand modèle de langage (LLM). Instinctivement, de nombreux journalistes ont supposé que ce LLM avait servi de base à la majorité des fonctions IA du Galaxy S24 et certaines informations distillées par Samsung France avant Unpacked allaient dans ce sens. Il semble cependant qu’il y ait eu une certaine confusion, car lors de la conférence, la marque a largement mis en avant son alliance avec Google pour développer ces nouvelles fonctionnalités.

Autrement dit, une bonne dose d’options de Galaxy AI s’appuient sur Google Gemini au lieu de Gauss, sauf éventuellement pour les fonctions de traduction locale, sans connexion Internet. Bref, on demande plus de précisions à ce sujet, mais là encore, la réponse de Patrick Chomet nous déconcerte : « personne ne s’y intéresse».

pourquoi Samsung a raison de dire ça pour défendre l'IA sur les smartphones
Galaxy AI appliquant des modifications à une photo // Source : Frandroid

Bien que prononcés sans aucune méchanceté, ces mots nous surprennent une fois de plus. Le porte-parole affirme que l’utilisateur final souhaite simplement un produit et des fonctionnalités qui fonctionnent et que ce qui se passe dans les coulisses n’a pas d’importance. Pour répondre à cette attente, il explique que Samsung a, à chaque fois, opté pour la solution qui fonctionne le mieux.

« Nous souhaitons évidemment faire fonctionner autant de choses que possible directement sur l’appareil.», sans avoir besoin de passer par un serveur distant »et nous avancerons progressivement dans cette direction« . Et d’ajouter qu’il y a des questions de coûts, de confidentialité et de performances (vitesse, latence, etc.) à prendre en considération pour chaque fonctionnalité proposée. « Nous priorisons les priorités en fonction de leur pertinence« .

En attendant, on ne sait toujours pas si Google ou Samsung sont en charge de ces fonctions IA…

L’IA pour faciliter la vie

Patrick Chomet croit fermement à l’IA dans les smartphones. Son leitmotiv revient à vouloir éliminer au maximum les potentielles frictions qui pourraient compromettre la fluidité de l’expérience utilisateur. Il explique avoir travaillé main dans la main avec son homologue de Google, Hiroshi Lockeimer, le patron d’Android, pour adopter et promouvoir le RCS qui remplace le SMS obsolète.

Même son de cloche pour l’outil de partage de fichiers avec Google Near Share qui fusionne avec Quick Share de Samsung (et en adopte le nom). L’idée est de simplifier le parcours utilisateur. Dans cette même perspective, et à titre personnel, Patrick Chomet avoue que son grand rêve est de faire en sorte qu’il y ait «jamais besoin d’aller dans les paramètres du smartphone« . Tout pourrait être fait grâce à l’IA.

pourquoi Samsung a raison de dire ça pour défendre l'IA sur les smartphones
Samsung Galaxy S24 Ultra // Source : Robin Wycke – Frandroid

Il sera intéressant d’observer dans les années à venir si l’intelligence artificielle permet effectivement à Patrick Chomet d’atteindre cet objectif. En tout cas, notre discussion avec lui permet de comprendre un peu mieux pourquoi Samsung mise autant sur l’intelligence artificielle pour bousculer nos smartphones. Chacun est libre d’y croire ou non. Au moins, il est toujours rassurant de voir une entreprise de cette envergure avoir une vraie vision à long terme. C’est une évidence en soi, mais on se sent toujours mieux quand on le dit.


gn tech

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

francaisenouvelles

The website manager responsible for technical and software work, the electronic newspaper, responsible for coordinating journalists, correspondents and administrative work at the company's headquarters.
Bouton retour en haut de la page