Skip to content
Pour la fibre en Guyane, un prix très haut débit




La lecture des articles est réservée aux abonnés. Ouvrir une session

Cayenne (Guyane).– Des réseaux internet instables aux portes de Cayenne. Des débits extrêmement lents. Les familles qui préfèrent s’abonner à des opérateurs surinamais plus fiables. Mais des forfaits bien plus chers qu’ailleurs en France.

La défaillance des réseaux et des débits internet est un sujet d’exaspération auprès d’une grande partie de la population guyanaise, touchée au-delà des gradients habituels de discrimination.

C’est dans ce contexte que l’ancien Président de l’Assemblée de Guyane, Rodolphe Alexandre, avait fait  » ouverture «  une de ses promesses de campagne depuis 2010, répondant aussi aux incitations européennes et nationales à l’interventionnisme public au profit des opérateurs télécoms et de la digitalisation du quotidien.

Est-il allé trop loin en signant avec le groupe Orange, à quelques semaines des élections régionales et territoriales de 2021, une délégation de service public (DSP) de 25 ans ? Celui-ci prévoit l’installation, l’exploitation et la commercialisation de la fibre dans douze communes côtières et porte sur 121 à 173 millions d’euros de subventions publiques.

Cabinet Yana Fibre, filiale fibre d’Orange en Guyane. © Guyaweb

Deux figures du Conseil économique social environnemental de la culture et de l’éducation (Cesece) de Guyane s’alarmaient, en octobre 2021, des effets budgétaires pour la collectivité locale de cette concession, adoptée à l’unanimité en fin de mandat. 2015-2021.


mediapart

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.