Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles

pour Emmanuel Macron, la France « aurait pu arrêter le génocide », mais n’en a « pas eu la volonté »

Le président français Emmanuel Macron estime que la France « aurait pu arrêter le génocide » à partir de 1994 au Rwanda « avec ses alliés occidentaux et africains »mais « Je n’avais pas la volonté »a annoncé l’Elysée, jeudi 4 avril, avant le 30e anniversaire du début des massacres.

Emmanuel Macron, qui avait déjà reconnu en 2021 le « responsabilités » de la France dans le génocide, s’exprimera dimanche « par une vidéo qui sera publiée sur ses réseaux sociaux »» ont rapporté ceux qui l’entouraient. « Le Chef de l’Etat rappellera notamment que, lorsque commença la phase d’extermination totale contre les Tutsi, la communauté internationale avait les moyens de connaître et d’agir, par sa connaissance des génocides que nous ont révélés les survivants des Arméniens. et la Shoah, et que la France, qui aurait pu arrêter le génocide avec ses alliés occidentaux et africains, n’en avait pas la volonté »a affirmé la présidence.

« Le 27 mai 2021, le Président de la République a reconnu, à Kigali, la responsabilité de la France dans le génocide des Tutsi, instituée par la commission d’historiens et de chercheurs dirigée par le professeur Vincent Duclert sur le rôle et l’engagement de la France au Rwanda », a encore expliqué l’Elysée. Dimanche « Le 7 avril, le chef de l’État réaffirmera que la France se tient aux côtés du Rwanda, du peuple rwandais, à la mémoire d’un million d’enfants, de femmes et d’hommes martyrisés parce qu’ils sont nés Tutsi. Il rappellera l’importance du devoir de mémoire, mais aussi du développement des savoirs de référence et de leur diffusion, notamment à travers l’éducation des jeunes générations en France.il a continué.

Lire aussi | Article réservé à nos abonnés « Racontez comment les enfants et adolescents survivants sont devenus adultes dans le Rwanda actuel »

Invité par le président rwandais, Paul Kagame, aux commémorations du 30e Anniversaire du génocide, dimanche, Emmanuel Macron ne s’y rendra pas et sera représenté par son ministre des Affaires étrangères, Stéphane Séjourné, et par le secrétaire d’État chargé de la Mer, Hervé Berville, né au Rwanda.

Lire aussi | Article réservé à nos abonnés Jean-Michel Marlaud, ancien ambassadeur de France au Rwanda : « Je n’ai pas vu venir le génocide »

Le Monde avec l’AFP

Réutiliser ce contenu

Cammile Bussière

One of the most important things for me as a press writer is the technical news that changes our world day by day, so I write in this area of technology across many sites and I am.
Bouton retour en haut de la page