Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles

plusieurs infrastructures ciblées par de nouvelles frappes russes

L’armée ukrainienne a déclaré avoir abattu neuf missiles et neuf drones ennemis.
Stringer / REUTERS

Des bombardements ont encore visé des infrastructures en Ukraine dans la nuit de samedi à dimanche. Les autorités ukrainiennes ont annoncé un mort dans la région de Lviv et affirment avoir abattu neuf missiles et neuf drones.

Des frappes russes ont de nouveau visé des infrastructures en Ukraine dans la nuit de samedi à dimanche, faisant au moins une mort dans la région de Lviv (ouest), ont indiqué les autorités ukrainiennes. Dans cette zone, « l’ennemi a attaqué avec des missiles de croisière les mêmes infrastructures essentielles (…) ciblées les 24 et 29 mars. Un bâtiment administratif a été endommagé »a indiqué le gouverneur Maksym Kozytsky. « Un homme est mort à la suite de l’attaque (…). Les sauveteurs fouillent les décombres. Il pourrait y avoir d’autres personnes en dessous.a-t-il ajouté, sans préciser le type d’infrastructure concerné.

Dans son rapport quotidien, l’armée russe a indiqué dimanche avoir ciblé l’électricité, le gaz et les infrastructures liées à l’industrie militaire ukrainienne avec des missiles et des drones.

Plus tôt, l’armée de l’air ukrainienne avait annoncé avoir abattu neuf missiles de croisière et neuf drones explosifs russes Shahed lors de frappes nocturnes. « Il n’y a pas une nuit ni un jour sans que la terreur russe ne tente à nouveau de détruire nos vies », a dénoncé dimanche le président Volodymyr Zelensky. L’opérateur ukrainien Ukrenergo a affirmé que les forces russes avaient notamment ciblé « des postes à haute tension (…) dans les régions du sud ».

Des pannes de courant

En raison des dégâts, des coupures d’électricité ont été instaurées pendant environ une heure et demie dans deux districts d’Odessa et un district de la région, avant d’être levées, a indiqué dimanche à midi l’opérateur.

Ukrenergo a déclaré que les restrictions mises en place dans d’autres régions en raison des grèves avaient été levées mais pourraient être rétablies pendant les heures de pointe du soir pour les utilisateurs des régions d’Odessa et de Kharkiv, ainsi que pour les industries. de la ville de Kryvy Rih. Les forces ukrainiennes ont déclaré que deux missiles russes avaient touché une entreprise agricole dans la région de Kherson, sans faire de victimes.

Au cours des dernières 24 heures, plus de 1.500 tirs d’artillerie russe ont également touché 14 localités de la région de Donetsk (est), tuant au moins deux civils et en blessant cinq autres, a indiqué dimanche la police ukrainienne. Un homme de 19 ans a été tué et un autre blessé à Borova, dans la région de Kharkiv, et deux autres civils ont été blessés dans la ville de Kharkiv lors de frappes samedi soir et pendant la nuit, a rapporté le gouverneur régional.

Moscou a intensifié ses frappes aériennes contre l’Ukraine ces dernières semaines, notamment sur son réseau énergétique, s’assurant de répondre aux attaques de Kiev dans ses régions frontalières. Le gouverneur de la région russe de Belgorod, frontalière avec l’Ukraine et touchée presque quotidiennement par des tirs, a annoncé dimanche après-midi qu’une femme avait été tuée par des bombardements ukrainiens dans le village de Dounaïka.

La Russie a mené vendredi des bombardements massifs contre le réseau électrique ukrainien, endommageant gravement au moins trois centrales thermiques et incitant les autorités à introduire des coupures d’urgence dans sept régions. Kiev demande à ses alliés occidentaux de lui envoyer davantage d’aide, notamment en matière de systèmes de défense anti-aérienne.

 » data-script= »https://static.lefigaro.fr/widget-video/short-ttl/video/index.js » >

Eleon Lass

Eleanor - 28 years I have 5 years experience in journalism, and I care about news, celebrity news, technical news, as well as fashion, and was published in many international electronic magazines, and I live in Paris - France, and you can write to me: eleanor@newstoday.fr
Bouton retour en haut de la page