Skip to content
Pikogan commence la construction d’un nouveau centre communautaire

La députée d’Abitibi-Ouest, Suzanne Blais, a annoncé une aide financière de 800 772 $ du Secrétariat aux affaires autochtones, dans le cadre du volet 3 du Fonds d’initiatives autochtones pour les infrastructures communautaires. L’organisation du Phare couvrira l’autre moitié des coûts du projet, estimés à 1,6 million de dollars.

L’entrepreneur général Construction Benoit Doyon de Val-d’Or réalise les travaux, selon les plans de GBA Architectes de Mont-Laurier. Le nouveau bâtiment de 5 000 pieds carrés comprendra une grande salle, des salles de classe, des bureaux et une cuisine. Sa construction devrait s’achever fin 2022.

La députée d’Abitibi-Ouest, Suzanne Blais, le président du Phare, James Cananasso, et la chef du conseil de la Première Nation Abitibiwinni de Pikogan, Monik Kistabish, lors de la première pelletée de terre symbolique du Centre du Phare.

Photo : Radio-Canada / Martin Guindon

Le nouveau centre permettra à l’organisme Phare de mieux accompagner les personnes dans leur processus de guérison, estime son président James Cananasso, qui rêve de ce projet depuis 2016.

 » Ce que je veux, c’est que ce soit chaleureux, que les gens se sentent bien et qu’on puisse faire plusieurs activités communautaires. »

Une citation de James Cananasso, président du projet phare

C’est aussi pour aider les gens à sortir de l’isolement, pouvoir se retrouver, faire des cuisines collectives, des cafés-rencontres et des activités familiales pour renforcer le lien avec les enfants, plaide-t-il.

Des travaux sont déjà en cours au bout de la nouvelle rue Lighthouse, à Pikogan.

Photo : Radio-Canada / Martin Guindon

Répondre à un besoin

Le Centre du Phare est également construit sur un terrain fourni par le Conseil de la Première Nation Abitibiwinni de Pikogan, sur la nouvelle rue du Phare aménagée pour accueillir le bâtiment. La chef Monik Kistabish était ravie de voir ce projet se concrétiser durant son mandat. Elle croit que le Lighthouse Centre comblera un besoin dans la communauté.

C’est une infrastructure dont nous avions besoin et qui était demandée depuis longtemps. Nous avons beaucoup de services à Pikogan, mais nous manquons souvent d’infrastructures pour fournir des services à notre population.souligne Mme Kistabish.

canada-ici

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.