Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles du monde

« Personne ne veut mourir, mais je ne pense pas qu’on ait vraiment le choix » – Libération

Armée

Article réservé aux abonnés

Guerre entre l’Ukraine et la Russiecas

Kiev a voté mercredi une loi destinée à reconstituer les rangs de son armée épuisée, qui manque de recrues et où les rotations ne sont pas assez fréquentes.

Après deux années d’une guerre dont on sait désormais qu’elle sera longue, Kiev a besoin de reconstituer les rangs de son armée résiliente mais épuisée. En décembre, Volodymyr Zelensky avait annoncé que le commandement militaire demandait le recrutement de 500 000 nouveaux conscrits en 2024. Depuis, le débat fait rage sur les modalités et le sens de cette mobilisation massive.

Mercredi, le Parlement a voté en première lecture un projet de loi qui instaure une durée forfaitaire de service de trente-six mois, au terme de laquelle un militaire peut être démobilisé. L’âge minimum de conscription passe à 25 ans au lieu de 27 ans. En outre, des restrictions supplémentaires peuvent être imposées à ceux qui ne répondent pas à une convocation. De nombreux Ukrainiens sont à l’étranger, après l’invasion russe ou depuis. S’ils appartiennent à la tranche d’âge éligible, ils devront désormais présenter des documents d’enregistrement militaire aux ambassades ukrainiennes pour bénéficier des services consulaires, y compris le renouvellement de leur passeport.

« Nous ne sommes pas des robots »

Le document reste vague sur la démobilisation de ceux qui sont au front depuis longtemps. Et c’est précisément ce que dénonce Svitlana, dont le mari s’est enrôlé dès les premiers jours de l’invasion russe. « Bien entendu, nous devons veiller à ce que le service dans l’armée se déroule dans de bonnes conditions et à ce que les droits de l’homme soient respectés lors de la mobilisation. Mais comment les droits de ceux qui se sont portés volontaires

gn world

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Cammile Bussière

One of the most important things for me as a press writer is the technical news that changes our world day by day, so I write in this area of technology across many sites and I am.
Bouton retour en haut de la page