Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Bourse Entreprise

Patrouille maritime : La reconnaissance des cibles par l’Atlantique 2 sera « 100 fois plus rapide » grâce à l’IA

En novembre 2022, le Chef d’état-major de la Marine nationale (CEMM) a signé l’entrée en service opérationnel (MSO) du standard 6 de son avion de patrouille maritime Atlantic 2, qui constituait l’aboutissement d’un programme de modernisation entamé près de dix ans plus tôt.

Dans le détail, les dix-huit Atlantique 2 à passer au standard 6 disposent de nouveaux équipements (calculateur tactique, capteurs, pupitres opérateurs, systèmes d’intelligence optronique et acoustique, ndlr) et sont équipés d’une nouvelle version du logiciel de mission LOTI (Operational Information Processing Software), un sous-système de traitement acoustique numérique (STAN) de dernière génération ainsi que l’interrogateur IFF TSA2542.

Surtout, leur capacité de détection est considérablement augmentée grâce au radar à antenne active Searchmaster, fourni par Thales. Fonctionnant en bande X, il permet de suivre jusqu’à 1000 cibles simultanément (contre quelques dizaines auparavant), que ce soit à courte ou longue portée. « L’imagerie à très haute résolution et les modes avancés de détection de cibles augmenteront les performances opérationnelles pour améliorer la connaissance de la situation tactique, même dans des conditions environnementales extrêmes », explique son constructeur.

Encore faut-il pouvoir profiter pleinement de telles capacités, susceptibles d’augmenter la charge cognitive des opérateurs, dont les missions peuvent durer plusieurs heures. D’où le recours à l’intelligence artificielle.

En annonçant la semaine dernière la création de sa nouvelle entité « cortAIx », Thales a fait état de travaux visant à améliorer le radar Searchmaster grâce à l’intelligence artificielle.

« L’incapacité de l’IA à contextualiser l’information la rend incapable de porter un jugement. Son principal avantage réside dans sa capacité à collecter, traiter et analyser de grandes quantités de données dans des délais très courts afin de présenter aux opérateurs radar une image beaucoup plus synthétique », explique le groupe d’électronique de défense.

Ainsi, a-t-il précisé, en 2023, des tests réalisés en partenariat avec la Direction générale de l’armement (DGA) et la Marine nationale ont permis d’évaluer deux nouvelles capacités, à savoir un « mode de détection maritime IA couvrant intuitivement de grandes zones » et un « mode de détection maritime IA couvrant de grandes zones de manière intuitive » Fonction de classification IA permettant de reconnaître les dimensions de centaines de cibles en quelques secondes, contre plusieurs minutes auparavant ».

Ces tests ont donné entière satisfaction puisqu’il est question d’intégrer ces algorithmes d’intelligence artificielle à bord de l’Atlantic 2 Standard 6 en 2025. Ces travaux pourraient également bénéficier aux futurs avions de surveillance de la Marine (12 « Albatros » prévus pour 2035, ndlr) étant donné qu’ils être également équipé du radar SearchMaster.

Ray Richard

Head of technical department in some websites, I have been in the field of electronic journalism for 12 years and I am interested in travel, trips and discovering the world of technology.
Bouton retour en haut de la page