Nouvelles

Patrice Vergriete douche les espoirs des pilotes sur l’accès gratuit à l’A14

Capture d’écran Sur RMC, le ministre des Transports n’a pas apporté de bonnes nouvelles aux nombreux Franciliens inquiets de la fermeture d’une portion très fréquentée de l’autoroute A13.

Capture d’écran

Sur RMC, le ministre des Transports n’a pas apporté de bonnes nouvelles aux nombreux Franciliens inquiets de la fermeture d’une portion très fréquentée de l’autoroute A13.

TRANSPORTS – Nouveau coup dur pour les nombreux habitants de l’ouest parisien qui pensaient pouvoir contourner le problème. Le ministre des Transports Patrice Vergriete n’a pas eu de bonnes nouvelles pour les automobilistes franciliens ce lundi 29 avril, une semaine et demie après la fermeture d’urgence d’une portion de l’autoroute A13, consécutive à la découverte d’une fissure transversale. dans le secteur de Saint-Cloud.

S’adressant à RMC ce lundi, le ministre a confirmé ce que beaucoup redoutaient : la réouverture à la circulation de la portion fermée entre le périphérique parisien et l’A86. sera probablement reporté », après le 1er mai.

Mais même en cas de réouverture plus précoce que prévu, Patrice Vergriete a déjà prévenu que le trafic ne serait probablement que partiel sur cet axe très fréquenté.  » Il est probable que ce soit le cas, très, très probablement, au moment de la réouverture. », a-t-il indiqué à Apolline de Malherbe.

Le ministre a également écarté une option réclamée par de nombreux automobilistes ces derniers jours : rendre l’A14 libre à la circulation pendant les travaux sur l’A13.

Une option qui n’a pas été retenue en l’état par le ministre des Transports, qui voit dans cette solution un fort risque de saturation du tunnel de la Défense. « Ce n’est pas nécessairement une solution idéale. En fait, il est préférable d’encourager l’offre plutôt que de créer davantage de demande dans un endroit qui pourrait causer davantage de problèmes.s ». Le ministre a tout de même laissé l’idée sur la table, assurant que « ttoutes les hypothèses » serait étudié « Ce soir « .

En fait, le ministre s’appuie sur « réunion technique  » prévue ce lundi soir pour tenter d’avancer sur cet épineux dossier. C’est à ce moment-là que « nous pourrons peut-être redéfinir une date “, a-t-il avancé prudemment.

De la « solutions d’amélioration » dans l’étude

Le ministre s’est toutefois permis de présenter plusieurs options à l’étude pour les prochains jours. A commencer par celui d’un « réouverture rapide ». Pour cette possibilité, Patrice Vergriete a simplement évoqué un « moindre mal ». Mais en cas de réouverture  » plus long « il assure que « des options de substitution pour aider les habitants de cette partie de l’Île-de-France » sera mis en place. L’occasion pour lui de saluer leur patience et leur adaptation. « Je les remercie car ils ont écouté les consignes »a-t-il déclaré.

Et parmi les « solutions d’amélioration » eenvisagé en attendant la réouverture de l’A13, il a également évoqué des discussions avec des sociétés de covoiturage, dont BlaBlaCar qui s’est déjà engagée à mettre en place  » offres promotionnelles ou même gratuites « . Concernant les options ferroviaires, Patrice Vergriete s’est montré beaucoup moins optimiste.

Depuis le 18 avril, la communication est plutôt difficile autour de cette fermeture de l’A13. Car initialement, les autorités avaient promis d’annoncer vendredi dernier la date de la réouverture. « à partir du 1er mai ». C’était aavant « faibles mouvements de terrain » ne venez pas prolonger la fermeture « sur le segment entre Vaucresson et Paris », dans les deux sens de circulation. La lutte continue donc pour de nombreux automobilistes en Île-de-France.

Voir aussi sur Le HuffPost :

Cammile Bussière

One of the most important things for me as a press writer is the technical news that changes our world day by day, so I write in this area of technology across many sites and I am.
Bouton retour en haut de la page