Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
NouvellesNouvelles locales

Partial dans Jean-Talon : Éric Duhaime ne sera pas candidat


Le chef du Parti conservateur du Québec (PCQ), Éric Duhaime, confirme qu’il ne sera pas en lice pour tenter de succéder à la députée caquiste démissionnaire Joëlle Boutin, en vue de la prochaine élection partielle dans Jean-Talon.

• Lisez aussi : Parité au sein de QS : c’est aux gens de Jean-Talon de choisir, croit Christine Gilbert

• Lisez aussi : Québec solidaire : une femme candidate à l’investiture dans Jean-Talon

• Lisez aussi : Démission de Joëlle Boutin : le PQ veut « battre la CAQ » à Québec

• Lisez aussi : La députée CAQ Joëlle Boutin démissionne et retourne dans le privé

C’est ce qu’il a dit jeudi matin, lors d’un point de presse à Salaberry-de-Valleyfield.

Déjà la semaine dernière, M. Duhaime avait laissé entendre que les résultats obtenus par son parti dans Jean-Talon aux dernières élections générales signifiaient que ce n’était pas la meilleure circonscription pour lui.

Le PCQ, qui était représenté par Sébastien Clavet le 3 octobre, a dû se contenter de la cinquième place, avec un peu plus de 10 % des voix et 1 075 voix de moins que son plus proche rival libéral.

M. Duhaime s’était entre-temps présenté dans la circonscription de Chauveau, où le caquiste Sylvain Lévesque a finalement été réélu avec près de 6 500 votes majoritaires.

Au téléphone, l’attaché de presse du chef conservateur, Cédric Lapointe, a expliqué à notre bureau parlementaire que c’est après avoir rencontré l’association conservatrice locale de Jean-Talon que M. Duhaime a pris la décision de ne pas s’y présenter.

Le PCQ sera toutefois en lice. « Il y a plusieurs candidats en lice », a assuré l’attaché de presse de M. Duhaime. Les choses pourraient s’éclaircir dès la fin des vacances de la construction, selon le chef conservateur.

Duhaime voulait avoir le champ libre

Au lendemain de l’annonce de la démission de M.moi Boutin, avait d’abord déclaré M. Duhaime en réflexion, tout en interpellant du même coup le premier ministre à lui laisser le champ libre, pour donner une voix au PCQ à l’Assemblée nationale.

L’entourage de François Legault a cependant rapidement fermé la porte à sa demande, confirmant que la Coalition Avenir Québec aurait « un candidat ».

Du côté de Québec solidaire, deux candidats ont déjà confirmé leur intention de briguer l’investiture pour représenter leur parti. Il s’agit d’Olivier Bolduc, qui en serait à sa troisième tentative dans Jean-Talon, et de la professeure de l’Université Laval, Christine Gilbert, qui était candidate dans Lotbinière-Frontenac aux dernières élections. Les militants solidaires de Jean-Talon décideront, dès le 6 août, de désigner qui portera les couleurs de leur parti lors de l’élection partielle.

En tête des intentions de vote dans la Capitale-Nationale, le Parti Québécois, qui est passé à l’offensive dans les heures qui ont suivi la démission de Mmoi Boutin, n’a pas encore annoncé de date pour son investiture. « L’exécutif national se réunira sous peu pour prendre ces décisions », a indiqué l’attaché de presse de l’aile parlementaire du PQ, Emmanuel Renaud, dans un courriel.

– Avec Actualité TVA



journaldemontreal

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

francaisenouvelles

The website manager responsible for technical and software work, the electronic newspaper, responsible for coordinating journalists, correspondents and administrative work at the company's headquarters.
Bouton retour en haut de la page