Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles du Canada

Non-respect de ses conditions : une accusation contre Tamara Lich tombe


La Couronne a abandonné lundi les accusations contre l’une des organisatrices du convoi de camionneurs, Tamara Lich, qui affirmait avoir violé les conditions de sa libération au cours de l’été 2022.

À mon avis, ces accusations n’étaient pas fondées. Elles ont été déposées sans motif et cela a trop traînécommença l’avocat de Tamara Liche, Laurent Greensponalors qu’il quittait le palais de justice d’Ottawa lundi matin.

Bien que la suspension d’une charge signifie que la question de la culpabilité ou de l’innocence n’est pas résolue, l’avocat a assuré que son client est heureux du retrait de cette accusation.

La Albertaine a été arrêtée à Chapeau de médecine fin juin 2022, après que la police d’Ottawa a émis un mandat d’arrêt pancanadien contre elle.

La Couronne a ensuite fait valoir que Tamara Liche avait violé les conditions de sa libération sous caution en se présentant aux côtés d’un autre chef du convoi de camionneurs, Tom Marazzolors d’un gala qui a eu lieu à Toronto.

Elle a finalement été libérée sous caution le 26 juillet. En plus de devoir payer une caution de 37 000 dollars, elle a également dû se soumettre à des règles plus strictes concernant la communication avec les organisateurs du convoi et son utilisation des réseaux sociaux.

Tamara Lich, (troisième à droite), a reçu l’ordre d’un juge de ne pas avoir de contact avec Tom Marazzo (deuxième à droite). Ils ont néanmoins pris cette photo le 16 juin 2022. (Photo d’archive)

Photo : Facebook

Quant à M. Marazzo, il n’a jamais été inculpé par la police pour son rôle dans les manifestations. Il a contribué à l’organisation du convoi et s’est présenté comme le porte-parole officiel des manifestants lors de l’événement, qui a duré près de trois semaines avant qu’une importante opération policière n’y mette fin.

Tamara Liche n’était pas autorisé à contacter M. Marazzo et d’autres personnes impliquées dans la manifestation sans la présence d’un avocat, ce qui faisait partie des conditions attachées aux accusations initiales concernant son rôle dans l’organisation du convoi.

Cette accusation n’avait aucun lien avec le procès de Tamara Liche et de Chris Barbier qui a retenu l’attention à Ottawa ces dernières semaines. Initialement prévu pour durer 16 jours, ce procès a atteint vendredi son 21e.e jour.

Tous deux sont accusés de méfaits et d’avoir conseillé à d’autres de commettre des méfaits ainsi que d’intimidation, entre autres accusations, en lien avec les manifestations contre les mesures de santé publique liées à la COVID-19 et contre le gouvernement libéral qui a bloqué le centre-ville d’Ottawa pendant trois semaines à l’hiver 2022.

Les avocats de la Couronne, de la défense et de la police d’Ottawa devraient discuter des documents expurgés à la reprise des procédures, le 26 octobre.

Avec les informations de David Fraserde Radio-Canada Nouvelleset La Presse Canadienne

canada-ici

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Jewel Beaujolie

I am a fashion designer in the past and I currently write in the fields of fashion, cosmetics, body care and women in general. I am interested in family matters and everything related to maternal, child and family health.
Bouton retour en haut de la page