Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles sportives

National – Carcassonne a porté plainte après le derby de l’Aude contre Narbonne


A l’issue du derby de l’Aude entre Carcassonne et Narbonne (National), vendredi soir, les dirigeants de l’USC ont porté plainte auprès de l’instance arbitrale. Pour l’instant le résultat du match n’est donc pas validé…

Narbonne a remporté le 31e derby de l’Aude, vendredi soir, au stade Albert-Domec de Carcassonne, (23-21). En revanche, la FFR, ainsi que la commission de la compétition, n’ont pas encore officialisé la victoire de Narbonne, l’US Carcassonne ayant déposé plainte après le match concernant l’entrée et la sortie en jeu du pilier gauche en remplacement de Narbonne, Sylvain Abadie. L’origine du litige ? On se situe donc à la 20ème minute. Depuis quelques temps, Narbonne évolue à quatorze joueurs après l’exclusion temporaire du gaucher narbonnais, Théo Castinel. Carcassonne mène au score (6-3), l’ouvreur Gaétan Pichon s’échappe, tape pour suivre et met la pression sur l’arrière narbonnais, Paul Auradou.

Le directeur du jeu, Adrien Descottes, sanctionne alors l’ouverture du score carcassonnaise. Sur cette action, le banc narbonnais procédait alors à un changement, l’ailier Pierre-Hugo Ducom étant remplacé par le pilier gauche, Sylvain Abadie. L’entraîneur des attaquants de l’USC, Eric Escribano, a déclaré aujourd’hui : « Ce n’était pas une mêlée : Sylvain Abadie n’a pas pu entrer en jeu sur penalty. J’ai donc dit au délégué que j’allais protester et il en a ensuite informé l’arbitre. (…) Le banc narbonnais a ensuite fait revenir Théo Castinel, après qu’il ait purgé les dix minutes de son carton jaune. Sylvain Abadie revient sur le banc et à l’heure de jeu, remplace une nouvelle fois Théo Castinel. Selon le règlement, Abadie ne pouvait plus jouer car il était considéré comme un joueur blessé. Il y a donc un défaut technique. »

Pas une première à Narbonne

Lundi, le dossier Carcassonne – Narbonne finira donc sur le bureau de la commission de régulation. Le match sera-t-il rejoué ? Impossible à dire pour le moment. Mais pour mémoire, ce ne serait pas la première fois dans l’histoire que Narbonne serait confrontée à un tel scénario : le 16 mai 1993, lors du quart de finale entre le Racing Club Narbonnais et Castres, au Stade toulousain, le CO s’imposait ( 38-33) après un essai de l’ailier Philippe Escalle. Blessé, il a été remplacé par Maurice Bille, entré en jeu alors que les Tarnais avaient fait appel aux quatre remplaçants réglementaires. Narbonne avait porté plainte. Une semaine plus tard, le match était rejoué à Tarbes et cette fois, les Castrais gagnaient régulièrement…

gn sprts

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

francaisenouvelles

The website manager responsible for technical and software work, the electronic newspaper, responsible for coordinating journalists, correspondents and administrative work at the company's headquarters.
Bouton retour en haut de la page