Skip to content
Musée du Squelette : un poste pourvu en moins de 48h


Alors que de nombreuses entreprises ont du mal à trouver du personnel en raison de la pénurie de main-d’œuvre actuelle, le Musée du squelette a pu embaucher un guide pour la période estivale en moins de 48 heures.

Pierre-Henry Fontaine, le propriétaire et fondateur du musée situé sur l’île Verte au nord de Cacouna dans le Bas-Saint-Laurent, a mentionné sur sa page Facebook le 19 avril à 23 h 35 qu’il cherchait quelqu’un pour l’aider cet été , et à 22h16 le 21 avril, il annonce que le poste est pourvu !


Musée du Squelette : un poste pourvu en moins de 48h

PHOTO DE COURTOISIE / Pierre-Henry Fontaine

Marjo, une jeune femme de 26 ans de la grande région de Montréal, a accepté ce défi. Dans une interview, elle nous a dit qu’elle connaît bien l’île puisque ses parents ont une maison dans cette région et qu’elle a été guide au phare historique l’été dernier.

« Je voulais retourner au phare, mais le maire m’a dit que le propriétaire du musée des squelettes cherchait quelqu’un », nous a dit Marjo, disant qu’elle aurait aimé qu’elle ne soit nommée que par un surnom.

Elle a été embauchée très rapidement, oui, il y avait d’autres candidats, oui, mais il semble qu’elle se soit présentée au bon moment avec les bonnes compétences.


Musée du Squelette : un poste pourvu en moins de 48h

PHOTO DE COURTOISIE / Pierre-Henry Fontaine

M. Fontaine, à qui nous avons aussi parlé, n’a pas caché que le créneau des squelettes dans lequel il évolue peut éveiller l’intérêt des jeunes et lui faire bénéficier d’un certain pouvoir d’attraction, mais que la réalité de vivre sur l’île peut dissuader certains de s’y installer pour quelques mois.

« Les étudiants qui veulent sortir pendant leurs jours de congé, ce n’est pas facile d’être sur l’île », a déclaré le propriétaire du Skeleton Museum. J’étais heureux de trouver un étudiant qui connaissait déjà cette réalité rapidement.

Marjo était consciente que quelques personnes avaient manifesté leur intérêt à y travailler, mais était relativement confiante d’obtenir le poste étant donné sa connaissance de l’île et le fait qu’elle ne considérait pas l’isolement relatif comme un problème.


Musée du Squelette : un poste pourvu en moins de 48h

PHOTO DE COURTOISIE / Pierre-Henry Fontaine

« Le ferry ne circule pas fréquemment à cause de la marée. Il est donc plus difficile de quitter l’île. Pour ma part, ça me calme d’être dans cet endroit et il y a un joli contraste avec la ville. Ce n’est pas un problème pour moi. »

En général, les étudiants en biologie occupent le poste de guide au Skeleton Museum. Cependant, la Montréalaise a un parcours complètement différent, elle s’est spécialisée en jeux vidéo à l’Université de Montréal.

« J’ai visité le musée plusieurs fois. J’ai toujours adoré ça. Aussi, j’ai pensé étudier la biologie dans le passé », ajoutant qu’elle se sent prête à relever ce nouveau défi.

Le Musée du Squelette, qui a 22 ans, est consacré à l’interprétation du squelette en général avec ses 700 pièces. De plus, Pierre-Henry Fontaine explique aux visiteurs ce que le squelette peut nous apprendre sur la vie de l’animal et son évolution. Ce Français d’origine a enseigné la biologie pendant 35 ans et a décidé d’exposer sa collection ostéologique à sa retraite.



journaldemontreal-boras

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.