Skip to content
Moscou renomme une place près de l’ambassade des États-Unis — RT en français

Suite à une initiative proposée en mai par les législateurs de Moscou, le maire de la capitale russe a décidé de renommer la place près de l’ambassade américaine en l’honneur de la République populaire autoproclamée de Donetsk.

Comme l’a rapporté l’agence de presse russe TASS le 22 juin, le maire de Moscou a signé un décret selon lequel la place située près de l’ambassade américaine dans la capitale russe est renommée : « Place de la République populaire à Donetsk »

De même source, cette décision intervient après que plusieurs pays comme la Lituanie, la Lettonie et la République tchèque aient pour leur part décidé de renommer, en l’honneur des combattants ukrainiens, les rues accueillant les ambassades russes dans leur pays.

L’initiative de Moscou a été proposée en mai par les législateurs municipaux, avant que les citoyens de Moscou ne soient à leur tour invités à voter en ligne pour choisir entre les différents noms proposés. « Le plus grand nombre de votes – 44,69% – a été enregistré pour la ‘Place de la République populaire de Donetsk’. Selon les termes du scrutin, il sera proposé de nommer une autre place ou rue en l’honneur de la « République populaire de Lougansk », a indiqué la mairie de Moscou au début du mois, notant que le vote en question avait compté près de 280 000 participants.

Coopération accrue entre Moscou et les républiques populaires du Donbass

Pour rappel, les républiques populaires de Donetsk et Lougansk ont ​​été officiellement reconnues par la Russie en février, quelques jours avant le début du lancement de l’opération militaire russe en Ukraine, dont l’un des objectifs affichés était d’aider la population russophone populations de la région.

En effet, dans le cadre d’un conflit ouvert depuis 2014 avec les autorités ukrainiennes qui ne reconnaissent pas leurs spécificités, les territoires de Donetsk et Lougansk ont ​​fait l’objet d’intenses bombardements par kyiv. Tous partis confondus, les hostilités dans le Donbass ont fait plus de 13 000 morts en huit ans, selon l’ONU.

Début juin, au 100e jour de son offensive en Ukraine, la Russie a affirmé que son armée avait libéré de nombreux villages des « forces armées pro-nazies » et des « éléments nationalistes ». Alors qu’elle a aussi donné lieu à des frappes et à l’avancée de chars de part et d’autre de l’Ukraine, l’intervention armée russe qui a commencé le 28 février a été fermement condamnée par les Occidentaux, les États-Unis en tête, comme « une attaque non provoquée et injustifiée par l’armée russe ».

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.