Skip to content
Moscou rembourse les dettes en dollars en roubles via un nouveau système


La Russie a payé des intérêts sur sa dette libellée en dollars en roubles, a annoncé jeudi le ministère russe des Finances, en raison des sanctions contre le pays pour son intervention militaire en Ukraine.

• Lisez aussi : Gaz : l’Allemagne passe en niveau d’alerte face au tarissement des flux russes

• Lisez aussi : Guerre en Ukraine : plus de 150 sites culturels endommagés ou détruits

• Lisez aussi : L’UE interdit l’accès de ses institutions aux lobbyistes russes

« Les fonds pour le paiement d’un coupon (sur les obligations externes de la Fédération de Russie venant à échéance en 2027 et 2047 pour un montant total de 12,51 milliards de roubles (l’équivalent de 234,85 millions de dollars) ont été reçus par le National Settlement Depository (NSD) Eurobond paiement agence », a indiqué le ministère dans un communiqué.

« Ainsi, les obligations (…) de la Fédération de Russie sont pleinement remplies par le ministère des Finances de Russie », a ajouté ce dernier.

Dans ce communiqué, le ministère indique qu’il se base sur un nouveau système de paiement temporaire qui est entré en vigueur par un décret présidentiel publié juste avant, le mercredi 22 juin.

Ce système prévoit qu’à l’arrivée d’une échéance, le ministère des Finances transfère l’équivalent en roubles des fonds à la NSD, un organisme russe centralisé chargé du dépôt des titres financiers négociés dans le pays.

Cette dernière se charge de rembourser les créanciers en roubles au taux de la Banque centrale, afin « d’assurer au maximum l’équivalence des paiements ». Si les créanciers sont russes, les fonds sont transférés « sans passer par des intermédiaires étrangers ».

Mais si les titres sont détenus à l’étranger, les fonds seront transférés sur des comptes spéciaux en roubles, un mécanisme similaire à celui utilisé pour les paiements de gaz.

Fin mai, la Russie a annoncé qu’elle rembourserait sa dette extérieure en roubles, ne pouvant plus le faire en dollars à cause des sanctions, malgré ses importantes liquidités financières.

Toutefois, un remboursement dans une devise autre que celle dans laquelle une dette était libellée expose le débiteur à un défaut sur sa dette.

Les trois grandes agences internationales de notation financière ne notant plus la Russie, il appartient à une organisation regroupant les grandes banques internationales (Credit Derivatives Determinations Committees) d’évaluer si la Russie manque ou non à ses créanciers.

Début juin, cette commission des créanciers a affirmé que le pays n’avait pas honoré le paiement des intérêts de sa dette à hauteur de 1,9 million de dollars venant à échéance le 4 avril.



journaldemontreal-boras

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.