Nouvelles localesPolitique

Mort d’Elizabeth II : de Paddington à James Bond, la reine des séries et du cinéma


Dans La Couronne, La reine, Une soirée royale… quand les réalisateurs filment le personnage de la reine Elizabeth II, ce qui les intéresse le plus, c’est que derrière cette fonction sacrée, il y a un être humain. De là découlent deux traitements très différents d’Elizabeth II, qui semblent tous deux viser à la désacraliser.

Il y a d’abord les films qui montrent l’intimité de la personne. Elle est montrée dans des films plus ou moins biographiques comme La reine de Stephen Frears (2006), où la reine était interprétée par Helen Mirren. On se souvient aussi du rôle de Claire Foy dans La Couronneséries diffusées sur Netflix, ou Sarah Gado dans Une soirée royale de Julian Jarrold (2015).

Et puis il y a les films et les gens qui se moquent de cette personne. Lorsque Mister Bean rencontre la reine dans l’un de ses croquis, elle reçoit un coup de tête. Elle se bat avec un « sbire » le film Sbires de Pierre Coffin et Kyle Balda (2015) ou se retrouve épinglée à une table par Leslie Nielsen dans Y a-t-il un flic pour sauver la reine de David Zucker (1988).

De toutes ces apparitions à l’écran, la plus inattendue est celle d’Elizabeth II elle-même en 2012… Elle y rencontre Daniel Craig, alias James Bond, dans un film projeté lors de la cérémonie d’ouverture des JO de Londres.

La source


zimonews Fr2En2Fr

Cammile Bussière

One of the most important things for me as a press writer is the technical news that changes our world day by day, so I write in this area of technology across many sites and I am.
Bouton retour en haut de la page