Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
actualité économiqueBourse Entreprise

Moins de 3% d’inflation aux Etats-Unis ? – 13/02/2024

Il y a eu un léger repli de l’activité hier sur les marchés boursiers, peut-être assoupi en raison de la fermeture de nombreux marchés asiatiques. Cela n’a pas empêché la Bourse européenne de retrouver ses records, en attendant la publication cet après-midi de l’inflation américaine du mois de janvier, qui relancera les calculs d’apothicaire sur la date de la première baisse des taux aux ÉTATS-UNIS. On a aussi eu droit à pas mal de trucs bizarres : ARM qui ne cesse de brûler, Joe Biden sur TikTok et des souvenirs de 1998.

Les valeurs technologiques américaines ont subi hier leur première baisse en quatre séances, battant ainsi le record atteint vendredi soir par le S&P500 et le Nasdaq. Mais ne nous y trompons pas : les investisseurs restent attirés par les promesses de l’intelligence artificielle. Pour diversifier leurs paris sur Nvidia, ils se sont d’abord précipités sur Super Micro Computer, qui ne cesse de grimper. Cette société, au départ vulgaire assembleur de choses électroniques aux faibles marges, est passée en trois ans du poids boursier de TF1 (1,8 milliard de dollars) à celui de STMicroelectronics (41 milliards de dollars). Le nouveau hotshot du marché s’appelle ARM Holdings. La société britannique est entrée en bourse à New York l’année dernière pour permettre à son propriétaire, Softbank, de monétiser son acquisition passée. Les technologies ARM sont présentes partout dans les smartphones, ce qui n’a pas vraiment emballé le marché au moment de l’introduction en bourse. Mais dès qu’ARM a renforcé l’usage du terme « intelligence artificielle » dans sa communication, le cerveau reptilien des financiers a pris le relais. Le titre a désormais triplé six mois après son arrivée en bourse. Pour revenir à l’image un peu absurde ci-dessus, on est presque passé de la capitalisation de Kering (54 milliards de dollars) à celle de TotalEnergies (156 milliards de dollars) en quelques mois. En attendant la prochaine étoile, ARM a encore gagné 29% hier. Tout sauf FOMO (Peur de rater quelque chosel’excitation d’être inutile et ridicule en ratant le mouvement) de l’IA est accablante actuellement.

Les indices européens sont un peu loin de toute cette fureur, malheureusement faute de combattants. Mais ils ont tous progressé hier. Au point de rester en contact avec leurs dossiers. Le DAX allemand autour de 17 000 points et le CAC40 français à la portée des 7 700 points, du jamais vu en clôture.

Tout se passe donc plutôt bien malgré les incertitudes sur les politiques monétaires dont les trajectoires reviendront aujourd’hui sur l’actualité avec la publication des derniers chiffres de l’inflation (CPI) aux Etats-Unis. Les économistes s’attendent à ce que l’inflation des prix à la consommation tombe en dessous de 3 % en janvier pour la première fois depuis près de trois ans. Le ralentissement de la surchauffe s’appuierait sur la modération de l’évolution des loyers et sur la baisse plus marquée du prix des véhicules d’occasion et des logements. Pour les amateurs de chiffres, les attentes sont de 2,9% pour une inflation classique sur un an, et de 0,2% sur un mois. Inflation sous-jacente (inflation sous-jacente) devrait s’établir à 3,7% sur un an et à 0,3% sur un mois. Le diable sera encore une fois dans les détails. Ou dans les commentaires des économistes. Une analyse de Citigroup fait beaucoup parler d’elle depuis hier, car elle est bâtie sur le mode « Avec votre cerveau de bulot, vous avez oublié ce qui s’est passé en… » (choisissez l’année). L’investisseur aime se rappeler de vieilles histoires. En l’occurrence, une histoire de 1998 (mais pas celle du soir du 12 juillet 1998, où je me suis retrouvé nu dans la mer Méditerranée pour des raisons qui n’avaient rien à voir avec la finance). En 1998, la Fed a procédé à un bref cycle d’assouplissement avant de relancer les hausses de taux parce que l’inflation avait recommencé. « Le marché devrait intégrer un certain risque d’augmentation future, ce qui s’est produit en 1998.« , prévient Citigroup. Quelle est la probabilité ? Sans doute un peu plus élevée que celle de me revoir nue en Méditerranée.

Ce matin, c’est Tokyo qui crée l’effervescence après un long week-end. Le Nikkei 225 est de retour nous tirons avec une envolée de 3% portée par la chute du yen et les envolées de Softbank Group et de Tokyo Electron. Softbank détient 90% du capital d’ARM Holdings, ce qui en fait un proxy intéressant pour jouer la montée en puissance de l’intelligence artificielle. Softbank Group qui pèse désormais deux fois moins que sa filiale. Tokyo Electron est une sorte de version japonaise d’ASML : c’est le plus grand fabricant asiatique de machines de production de semi-conducteurs. Le titre est en hausse de 14% ce matin après de bons résultats et de très bonnes perspectives. Ailleurs en Asie, de nombreux lieux sont encore fermés pour le Nouvel An lunaire (Shanghai, Hong Kong, Taipei notamment). La Corée du Sud, fermée hier comme le Japon, repart en hausse de 1%. L’Inde a rebondi de 0,5%, tandis que l’Australie était toujours en difficulté, en baisse de 0,1%.

Outre l’inflation américaine, le marché a donc quelques résultats à se mettre sous la dent. Michelin hier, Tokyo Electron ce matin, Coca-Cola et Biogen un peu plus tard aux Etats-Unis. Et une myriade d’autres petites entreprises. Il faut aussi noter l’incursion du bitcoin à 50 000 USD l’unité. La cryptomonnaie est voyou : elle avait boudé l’annonce des premiers ETF qui la visait directement, alors que le marché attendait un feu d’artifice. Mais ce n’était que partie remise puisque le bitcoin affiche +17% au compteur depuis 5 jours. Par ailleurs, Donald Trump demande à la Cour suprême d’intervenir dans sa demande d’immunité, afin de retarder les procédures sur les accusations de complot visant à annuler les résultats des élections de 2020. Pendant ce temps, Joe Biden débarque sur TikTok. Je ne sais pas laquelle de ces deux informations est la plus inquiétante.

Les indicateurs avancés européens sont plutôt baissiers ce matin.

Les faits saillants économiques du jour

La journée débute avec les chiffres de l’emploi britannique (8h00), avant l’enquête de confiance ZEW auprès des milieux financiers allemands. Aux Etats-Unis, l’inflation de janvier prendra le dessus à 14h30. Tout l’agenda ici.

L’euro s’échange à 1,0763 USD. L’once d’or tombe à 2019 USD. Le pétrole est stable, avec le Brent de la mer du Nord à 81,79 dollars le baril et le brut léger américain WTI à 76,94 dollars. Le rendement de la dette américaine à 10 ans est ferme à 4,18 %. Bitcoin se négocie à 49 980 $.

Les principaux changements dans les recommandations

  • Accor : Société Générale maintient sa recommandation d’achat et relève l’objectif de cours de 42 à 44,60 EUR. Stifel maintient sa recommandation d’achat et relève l’objectif de cours de 41 à 45 EUR.
  • Argenx Se : Barclays maintient sa recommandation de pondération de marché avec un objectif de cours relevé de 330 à 360 EUR.
  • Avanza Bank Holding Ab : Citi passe de vente à neutre avec un objectif de cours relevé de 205 SEK à 215 SEK.
  • Groupe Breedon : RBC Capital commence à rechercher une surperformance avec un objectif de cours de 575 GBX.
  • Carrefour : BNP Paribas Exane maintient sa recommandation de sous-performance et réduit l’objectif de cours de 15 à 14 EUR.
  • Compagnie Financière Richemont : Barclays maintient sa recommandation de surpondération avec un objectif de cours relevé de 155 à 162 CHF.
  • Danone : AlphaValue/Baader Europe maintient sa recommandation de cumul et relève l’objectif de cours de 70 à 71,70 EUR.
  • Elisa Oyj : HSBC passe de la détention à l’achat avec un objectif de cours relevé de 44 EUR à 49 EUR.
  • Fagron Nv : Oddo BHF maintient sa recommandation de surperformance avec un objectif de cours relevé de 20 à 21 EUR.
  • Formycon Ag : Berenberg commence le suivi d’achat avec un objectif de cours de 104 EUR.
  • Hermes International : CICC maintient sa recommandation de surperformance avec un objectif de cours relevé de 2000 à 2400 EUR.
  • Kbc Groupe Nv : Goldman Sachs maintient sa recommandation d’achat et relève l’objectif de cours de 73,70 à 77,20 EUR. Oddo BHF maintient sa recommandation de surperformance et relève l’objectif de cours de 80 à 84 EUR.
  • Kongsberg Gruppen Asa : Morningstar commence à surveiller le maintien avec un objectif de prix de 630 NOK.
  • L’oréal : HSBC maintient sa recommandation de maintien avec un objectif de cours relevé de 407 à 410 EUR.
  • L’oréal : Morgan Stanley maintient sa recommandation de surpondération avec un objectif de cours relevé de 450 à 459 EUR.
  • Logitech International Sa : Stifel maintient sa recommandation de maintien avec un objectif de cours relevé de 65 à 72 CHF.
  • Lvmh : Barclays maintient sa recommandation de pondération de marché avec un objectif de cours relevé de 800 à 825 EUR.
  • M6 Métropole Télévision : JP Morgan maintient sa recommandation neutre avec un objectif de cours relevé de 15 EUR à 15,40 EUR.
  • Michelin (Cgde) : BNP Paribas Exane maintient sa recommandation de sous-performance avec un objectif de cours réduit de 27 à 26 EUR. Stifel maintient sa recommandation de maintien avec un objectif de cours relevé de 33,50 à 35,50 EUR.
  • Publicis Groupe Sa : Goldman Sachs maintient sa recommandation d’achat et relève l’objectif de cours de 106,10 à 112,80 EUR.
  • Remedy Entertainment Oyj : Inderes améliore sa recommandation de light à cumuler avec un objectif de cours de 21 EUR.
  • Schibsted Asa : Morgan Stanley relève sa recommandation de non noté à surpondéré avec un objectif de cours de 410 NOK.
  • Soitec : Citigroup maintient sa recommandation de surperformance avec un objectif de cours réduit de 190 à 180 EUR.
  • Subsea 7 Sa : Morningstar passe de la conservation à l’achat avec un objectif de cours relevé de 168 NOK à 196 NOK.
  • U-Blox Holding Ag : Bank Vontobel AG maintient sa recommandation de maintien avec un objectif de cours réduit de 85 à 77 CHF.
  • Ubs Group Ag : Oddo BHF maintient sa recommandation de sous-performance avec un objectif de cours relevé de 18 à 23 CHF.
  • Vinci : Jefferies reste un achat avec un objectif de cours ramené de 136 à 135 EUR.
  • Volati Ab : Carnegie Group passe de l’achat à la conservation avec un objectif de cours réduit de 117 SEK à 112 SEK.
  • X-Fab Silicon Foundries Se : Berenberg maintient sa recommandation d’achat et réduit l’objectif de cours de 13 à 10,50 EUR. Deutsche Bank maintient sa recommandation d’achat et réduit l’objectif de cours de 12 à 10 EUR.

En France

Résultats de la société (les commentaires sont donnés directement et ne préjugent pas de l’évolution des titres)

  • Bénéteau dépasse les attentes de marge en 2023.
  • Michelin affiche un bénéfice annuel record mais reste prudent pour 2024.

Annonces importantes (et moins importantes)

  • Stellantis investit 103 millions d’euros pour renforcer sa production de modules de propulsion électrique en Hongrie.
  • STMicroelectronics et Mobile Physics s’associent pour créer un « enviromètre », une solution de haute précision permettant de mesurer la qualité de l’air sur un smartphone.
  • Wendel dément avoir pris une participation dans le courtier français Diot-Siaci.
  • S&P abaisse la note d’Eutelsat à « B », perspective stable.

  • Fnac Darty clôt son litige avec Comet et récupère 40 millions d’euros.
  • Forsee Power précise que la baisse de capital de Mitsui est la conséquence d’une perte des droits de vote double, rendus nécessaires pour éviter le lancement d’une offre publique d’achat.
  • Icape rachète un distributeur et un designer en Italie.
  • Les principales publications du jour : Carmila, Vicat, Cogra, Artmarket, M6 Métropole Télévision, SII…

Dans le grand monde

Résultats des sociétés (les commentaires sont donnés directement et ne préjugent pas de l’évolution des titres, à l’exception des échanges post-séances aux Etats-Unis qui reflètent normalement bien la tendance)

  • Arista a perdu 7% hors séance après ses rapports trimestriels.
  • Cadence Design perd 7% hors séance après ses rapports trimestriels.
  • Randstad annonce un bénéfice de base pour le quatrième trimestre conforme aux attentes.

Annonces importantes (et moins importantes)

  • Glencore a décidé de céder sa participation de 49% dans KNS, la joint-venture qui exploite le nickel de Koniambo en Nouvelle-Calédonie.
  • Standard Chartered a fourni des services bancaires à une société chinoise qui travaillait avec des sociétés iraniennes sanctionnées par les États-Unis, selon le Sunday Times.
  • Danube finalise l’offre de rachat des actions DSM encore en circulation.
  • Les principales publications du jour : Coca-Cola, American International Group, Biogen, Ecolab, Moody’s, Zoetis, Marriott International, Shopify, GlobalFoundries, Randstad, Var Energi, TUI AG… Tout l’agenda ici.

Lectures

gn buss

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Gérard Truchon

An experienced journalist in internal and global political affairs, she tackles political issues from all sides
Bouton retour en haut de la page