Skip to content
Mexique : Treize morts dans une fusillade entre la police et les membres d’un cartel


Le 23 juin dans l’Etat mexicain de Jalisco (ouest du pays), quatre policiers et neuf membres présumés de gangs, dont une femme, sont morts lors d’une opération de sauvetage de personnes kidnappées, ont annoncé jeudi les autorités.

L’échange de tirs autour d’une maison de la banlieue de Guadalajara, qui a duré plus d’une heure selon des témoins, a entraîné la libération de deux hommes retenus en otage à l’intérieur du bâtiment, a indiqué le procureur Luis Mendez Ruiz aux journalistes.

La police a répondu à un appel d’urgence les avertissant que des hommes armés avaient traîné des personnes bâillonnées hors d’une camionnette. Les agents qui se sont rendus sur les lieux ont été accueillis par une femme qui a affirmé qu’il s’agissait d’un faux rapport, après quoi la voiture de patrouille a essuyé des tirs.

Huit personnes ont été arrêtées, trois grièvement blessées dans la fusillade, et des armes et des munitions ont été saisies, a déclaré le gouverneur de Jalisco, Enrique Alfaro.

Jalisco, l’un des États les plus violents du Mexique

Dix policiers ont été tués depuis le début de l’année dans l’État de Jalisco, l’un des plus violents du Mexique en raison de la présence de gangs criminels, dont le puissant Jalisco Cartel New Generation, que les autorités tiennent pour responsable de nombreux homicides et disparitions.

Son chef, Nemesio « El Mencho » Oseguera, est l’un des barons de la drogue les plus recherchés au monde, la Drug Enforcement Agency (DEA) offrant 10 millions de dollars pour son arrestation.

Le Mexique a enregistré plus de 340 000 meurtres et des dizaines de milliers de disparus depuis le lancement en décembre 2006 d’une offensive militaire contre le crime organisé.

Le Monde avec AFP

La source


zimonews Fr2En2Fr