Nouvelles du Canada

Mathieu Lacombe assure que la région sera entendue au Québec

Le député de Papineau en Outaouais et ministre de la Culture a profité de sa visite pour rencontrer les principaux acteurs politiques, socio-économiques et culturels de la région, ainsi que ses trois collègues députés caquistes de l’Abitibi-Témiscamingue.

M. Lacombe, dont la nomination a semé une vague de déception et de contestation dans la région, affirme avoir été bien reçu à travers tous ses échanges. C’est une aventure en Abitibi-Témiscamingue qui commence, dit-il.

 » Je suis heureux de venir soutenir mes collègues et de m’ajouter à cette équipe, dont Pierre Dufour, qui demeure en charge de la région. J’ai l’impression que les gens ici veulent des résultats et nous sommes en mode solution. Nous voulons des succès rapides et démontrer que les dossiers avancent. »

Une citation de Mathieu Lacombe, ministre responsable de l’Abitibi-Témiscamingue

Des adjoints pour faire avancer les dossiers

Mathieu Lacombe soutient que Pierre Dufour, à titre d’adjoint parlementaire, et ses collègues Suzanne Blais et Daniel Bernard pourront faire avancer les dossiers de la région dans la nouvelle structure mise de l’avant par le gouvernement Legault.

Pierre est tellement ancré dans la région que tout se fera naturellement, dit le ministre. Il continue son travail de directeur régional et je rejoins l’équipe. L’important, c’est que ça marche et qu’on continue comme avant. Le Conseil des ministres est un peu mystérieux, mais il faut comprendre que lorsque les dossiers arrivent, c’est qu’ils sont prêts à être adoptés. Les débats, tout le lobbying des régions au Québec, ça se fait avant. C’est là que Pierre et mes collègues feront le travail et je les soutiendrai.

Une meilleure compréhension des enjeux

M. Lacombe dit être reparti avec une meilleure connaissance des différents enjeux auxquels fait face la région avec son réseau de la santé.

Il existe un large consensus sur la nécessité d’améliorer les infrastructures mais aussi sur la rétention et l’attraction de la main-d’œuvre. j’ai compris le messagefait-il remarquer.

Le ministre Lacombe ajoute également qu’il n’a pas discuté du dossier de la Fonderie Horne avec la mairesse de Rouyn-Noranda, Diane Dallaire. Il estime que le dossier avance et avance bien au gouvernement et il a préféré se concentrer sur d’autres sujets.

canada-ici

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Jewel Beaujolie

I am a fashion designer in the past and I currently write in the fields of fashion, cosmetics, body care and women in general. I am interested in family matters and everything related to maternal, child and family health.
Bouton retour en haut de la page