Skip to content
Marine Le Pen va quitter la présidence du Rassemblement national


Au lendemain du second tour des élections législatives en France, les acteurs de la vie politique entérinent le nouveau rapport de force issu des résultats du scrutin. La cheffe de file du Rassemblement national, Marine Le Pen, a annoncé lundi matin qu’elle renonçait à la tête du parti pour se consacrer à son groupe parlementaire. Suivez les dernières informations ici.

  • 10h22 : Marine Le Pen va quitter la présidence du RN pour se consacrer au groupe à l’Assemblée

La patronne du Rassemblement national a annoncé depuis son fief de Hénin-Beaumont, dans le Pas-de-Calais, qu’elle ne « prendrait pas la tête » de son parti. « Je vais me concentrer sur la présidence de ce très grand groupe » [qu’a obtenu le parti à l’Assemblée]a déclaré le finaliste présidentiel d’extrême droite.

Marine Le Pen a précisé qu’elle « appellerait » ses 89 députés « pour l’excellence ». « Il faut être meilleur, plus travailleur, plus efficace, plus efficace », a-t-elle déclaré alors que les huit députés RN qui avaient siégé jusqu’ici n’étaient pas très réguliers à l’hémicycle.

Elle a précisé que son groupe ne serait « pas un groupe exclusivement RN » et qu’il serait « destiné à accueillir » des députés élus « grâce aux électeurs du RN », et qui l’avaient soutenue au second tour de la présidentielle. , en citant Emmanuelle Ménard, dans l’Hérault, ou Nicolas Dupont-Aignan, dans l’Essonne.

Avec l’AFP

Législatives 2022 © Studio graphique FMM

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.