Skip to content
Marine Le Pen renonce à la présidence du RN pour se concentrer sur l’Assemblée nationale — RT en français

Avec une percée historique de son parti aux législatives, celle qui devait prendre la tête du RN à l’issue de sa campagne préfère se consacrer à la présidence du futur groupe RN à l’Assemblée nationale.

« Je ne prendrai pas la tête du RN. Je me concentrerai sur la présidence de ce très grand groupe [à l’Assemblée nationale]», a annoncé Marine Le Pen ce 20 juin depuis son fief de Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais).

La malheureuse finaliste à la présidentielle a avoué être « surprise » par le nombre de députés RN – 89, un record – élus au second tour des législatives, alors qu’elle en espérait une soixantaine.

Les élections législatives se sont soldées par un camouflet pour le président de la République, Emmanuel Macron, qui l’avait dans la semaine appelé à « lui donner une majorité solide » au palais Bourbon. En effet, la coalition présidentielle Ensemble ! remporte 245 sièges à l’Assemblée nationale, bien moins que les 289 nécessaires pour obtenir la majorité absolue.

Derrière la – relative – majorité présidentielle, les Nupes ont obtenu 131 sièges. Un résultat salué par le chef de file de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, qui a souligné « la déroute du parti présidentiel ». L’alliance LR-UDI a remporté 64 sièges.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.