Skip to content
Mali : les rotations des contingents des missions onusiennes vont reprendre


Publié le :

Les rotations des contingents de la Mission de l’ONU au Mali (Minusma), suspendues depuis un mois, reprendront lundi avec un nouveau mécanisme d’homologation dans un contexte de tensions diplomatiques entre Bamako et ses partenaires, a indiqué samedi un porte-parole. de la mission.

Les rotations de troupes pour la mission de maintien de la paix de l’ONU au Mali reprendront lundi, a indiqué un porte-parole de la mission samedi 13 août, un mois après que les autorités maliennes les ont suspendues et accusé des soldats étrangers d’entrer dans le pays sans autorisation.

La junte au pouvoir au Mali a suspendu le 14 juillet les rotations des troupes pour la mission de près de 12 000 hommes après avoir arrêté 49 soldats ivoiriens qui, selon elle, étaient arrivés dans le pays sans autorisation. La Côte d’Ivoire a démenti ces allégations.

Elle a déclaré que les rotations reprendraient après des discussions avec des représentants de la mission, connue sous le nom de Minusma, sur la manière de coordonner les déploiements de troupes.

>> À lire – Mali : Minusma, la mission des Nations unies au bord de la rupture

Procédure de rotation simplifiée

Les arrestations de juillet ont mis en lumière les frictions entre la junte, qui a pris le pouvoir lors d’un coup d’État en août 2020, et les partenaires internationaux, qui ont critiqué le report des élections et la coopération en matière de sécurité avec les mercenaires russes.

La Côte d’Ivoire affirme que les soldats ont été déployés dans le cadre d’un accord de soutien signé avec la Minusma, créée en 2013 pour assurer la sécurité contre les rebelles islamistes. Les militaires ivoiriens sont toujours détenus.

Un porte-parole de la Minusma a déclaré que la mission et les autorités maliennes s’étaient mises d’accord sur une procédure de rotation simplifiée et que la demande de la mission de reprendre les rotations lundi avait été acceptée.

Le ministère malien des Affaires étrangères n’a pas pu être joint dans l’immédiat pour commenter.

Les relations entre le Mali et les pays fournissant une aide militaire restent tendues. Vendredi, l’Allemagne a annoncé qu’elle suspendait sa mission de reconnaissance militaire, qui fournit des renseignements à la Minusma, après que les autorités maliennes ont refusé un permis de vol.

Le ministre malien des Affaires étrangères a nié sur Twitter que le gouvernement l’avait fait et a appelé l’Allemagne à rejoindre le nouveau mécanisme d’approbation des rotations de troupes.

Avec Reuters

La source


zimonews Fr2En2Fr