Skip to content
L’Union européenne accorde le statut de candidat à l’Ukraine et à la Moldavie — RT en anglais

Les 27 États membres de l’Union européenne ont accordé le 23 juin le statut de candidat à l’UE à l’Ukraine et à son voisin la Moldavie.

Les dirigeants des 27 États membres de l’Union européenne (UE) ont reconnu le 23 juin l’Ukraine et la Moldavie comme candidats à l’UE, a annoncé le président du Conseil européen Charles Michel, évoquant un « moment historique », dans un contexte européen marqué par la Opération militaire russe en Ukraine.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a salué « un moment unique et historique ».

Cette décision tant attendue de Kyiv, prise lors d’un sommet des chefs d’État et de gouvernement des pays de l’UE à Bruxelles, marque le début d’un processus long et complexe en vue de l’adhésion. Mi-mai, par exemple, le chancelier allemand Olaf Scholz a souligné qu’il n’était pas favorable à l’octroi à l’Ukraine d’un « raccourci » vers l’adhésion à l’UE qui, selon lui, n’est « pas une question de quelques mois ou de quelques années ». Ces derniers mois, les Etats membres de l’UE ont présenté des divergences ou des nuances sur le sujet : en avril, une source diplomatique citée par l’AFP affirmait qu’un tiers des pays de l’UE, dont la Belgique, les Pays-Bas, l’Italie et l’Espagne étaient plus « réservés » sur accueillant l’Ukraine que d’autres pays, qui avaient soutenu dans une lettre ouverte l’ouverture de discussions à ce sujet (République tchèque, Lettonie, Lituanie, Estonie, Bulgarie, Pologne, Slovaquie et Slovénie).

Détails à suivre…

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.