Skip to content
L’Ukraine poursuit sa contre-offensive, affirme avoir pris plus de 2000 km2 depuis septembre


L’armée ukrainienne affirme avoir repris 2000 km2 de territoire aux forces russes depuis septembre. Cette annonce intervient au lendemain d’une percée militaire majeure marquée par la reconquête de plusieurs localités de l’Est. Kyiv a annoncé l’arrêt du sixième et dernier réacteur en fonctionnement de la centrale nucléaire de Zaporrizhia, la plus grande d’Europe et occupée par les forces russes. Suivez les dernières informations en direct.

  • 9h50 : la reconquête d’Izioum, à l’Est, est « en cours », selon kyiv

Les forces ukrainiennes reprennent le contrôle des villes et villages autour de la ville d’Izium dans le cadre de leur contre-offensive contre les forces russes dans l’est de l’Ukraine, a annoncé Kiev.

« La libération de portions de territoire dans les districts de Kupiansk et d’Izium dans la région de Kharkiv est en cours », a annoncé l’état-major ukrainien au 200e jour du conflit. Kyiv avait annoncé plus tôt que ses troupes étaient entrées à Kupyansk.

  • 8h48: L’Ukraine annonce l’arrêt du dernier réacteur en fonctionnement de la centrale nucléaire de Zaporijia

L’Ukraine a annoncé dimanche l’arrêt du sixième et dernier réacteur en fonctionnement de la centrale nucléaire de Zaporrijia (Sud), la plus grande d’Europe et occupée par les forces russes.

« Aujourd’hui, 11 septembre 2022, dans la nuit à 03h41 (01h41 GMT), l’unité numéro 6 de la (centrale électrique) a été déconnectée du réseau électrique », selon un communiqué de l’opérateur ukrainien Energoatom. « Les préparatifs sont en cours pour son refroidissement », ajoute l’exploitant.

Samedi, le président Emmanuel Macron s’est de nouveau entretenu par téléphone avec son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky de la situation toujours « très préoccupante » autour de la centrale.

Emmanuel Macron et Volodymyr Zelensky « partagent la même exigence du retrait des forces russes de la zone pour garantir la sécurité et la sûreté des installations nucléaires », a indiqué l’Élysée.

  • 7h27 : l’armée ukrainienne confirme avoir reconquis 2000 km2 depuis septembre

L’état-major des forces ukrainiennes a confirmé dans son communiqué quotidien avoir reconquis 2 000 km2 de territoire contrôlé par les forces russes depuis septembre.

Samedi soir, le président ukrainien Volodymyr Zelensky s’était réjoui qu' »environ 2000 km2 de notre territoire » aient été « libérés depuis début septembre » – sans préciser s’il s’agissait de km2 -, notamment les localités de Vassylenkovo ​​et Artemivka, non loin de Kharkiv, au nord-est.


L’Ukraine a revendiqué samedi des percées dans l’est, dont l’entrée de ses forces dans la ville-clé de Koupyansk, Moscou annonçant pour sa part retirer des troupes de cette zone pour « renforcer » la région plus au sud. séparatiste pro-russe de Donetsk.

Et l’armée russe a fait le « bon choix de fuir », a ajouté Volodimir Zelensky, car « il n’y a pas de place pour les occupants en Ukraine et il n’y en aura pas ».

« La Russie fait tout pour briser la résistance de l’Ukraine, de l’Europe et du monde pendant les 90 jours de cet hiver », tablant sur des problèmes de chauffage et un éventuel affaiblissement du soutien occidental à Kyiv en raison de la hausse des prix de l’énergie en Europe, a-t-il encore prévenu. lors du forum international annuel Yalta European Strategy (YES) à Kyiv. « C’est son argument ultime. »

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.