Skip to content
L’Ukraine impose de sévères restrictions sur les livres et la musique russes — RT en français

Deux lois imposant de sévères restrictions aux livres et à la musique russes ont été adoptées le 19 juin par le parlement ukrainien. Ils doivent encore être ratifiés par le président Volodymyr Zelensky avant d’entrer en vigueur.

Le 19 juin, le parlement ukrainien a approuvé une loi interdisant l’impression de livres écrits par des citoyens russes, à moins qu’ils ne renoncent à leur passeport et ne deviennent Ukrainiens. L’interdiction ne s’applique qu’aux auteurs qui ont obtenu la nationalité russe après l’effondrement de l’Union soviétique en 1991.

En outre, les livres imprimés en Russie, en Biélorussie et dans les républiques populaires du Donbass ne peuvent plus être importés, et une autorisation spéciale est requise pour l’importation de livres en russe de tout autre pays, a annoncé le député sur Telegram. Yaroslav Zheleznya cité par l’agence TASS.

Enfin, une autre loi adoptée le même jour interdit la diffusion dans les médias et dans les transports publics de la musique des citoyens russes (post-1991). Elle oblige également les émissions de télévision et de radio à diffuser davantage de contenus en langue ukrainienne.

« Les lois sont conçues pour aider les auteurs ukrainiens à partager des contenus de qualité avec le public le plus large possible, qui après l’invasion russe n’accepte aucun produit créatif russe », a déclaré le ministre ukrainien de la Culture, Oleksandr Tkachenko, cité par Reuters.

Ces lois devraient entrer en vigueur dès leur signature par le président ukrainien Volodymyr Zelensky. Ces décisions s’inscrivent dans la politique de dé-russification menée par Kiev depuis plusieurs années et qui s’est accélérée après le début de l’opération militaire lancée par la Russie en Ukraine le 24 février.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.