Skip to content
livrer 4 millions de cartes graphiques, c’est un mauvais départ


Alors que des fuites sortent, Intel a déjà raté la fenêtre de lancement des premières cartes graphiques dédiées Alchimiste de l’ARCil apparaît que la firme ne pourra pas tenir sa promesse de livrer 4 millions d’exemplaires en 2022, comme elle l’indiquait en début d’année.

Certes, les premiers GPU mobiles dédiés ont fait leur apparition, mais pour l’instant uniquement en Chine et dans des volumes très limités. Quant aux versions PC de bureau, c’est encore flou et même si un lancement estival reste possible, il risque lui aussi d’être cantonné à quelques marchés.

Intel a confirmé les retards et la cible manquée en blâmant le développement des pilotes. Pat Gelsinger, PDG d’Intel, a déclaré que les efforts pour adapter ses pilotes GPU intégrés aux cartes graphiques dédiées ont été infructueux, avec des performances inférieures aux attentes, et n’atteindront pas l’objectif de 4 millions. unités livrées.

ça coince côté conducteur

Les efforts se concentrent maintenant sur l’amélioration des pilotes pour répondre aux exigences des cartes de jeu dédiées. Les pilotes semblent suffisants pour un modèle comme l’ARC A380 d’entrée de gamme mais ne conviendraient pas encore aux versions supérieures comme les ARC A5 et A7 qui sont pourtant censées être livrées à partir du troisième trimestre.

Pat Gelsinger a indiqué qu’il espérait toujours générer davantage 1 milliard de dollars avec l’activité de nouveaux GPU dédiés à architecture Xe-HPG. L’un des soucis viendrait de la jonction entre l’ancienne architecture graphique et la nouvelle, ce qui implique pour l’instant de prévoir deux pilotes distincts pour éviter tout problème de compatibilité.

Évidemment, le retard dans le lancement des GPU ARC qui était présenté comme un temps d’affinement des drivers pour offrir la meilleure expérience de jeu s’apparente plus à un parcours du combattant pour que tout fonctionne de manière cohérente…

www.generation-nt.com


zimonews Fr2En2Fr