Skip to content
L’insoumis Mohamed Bensaada sur tous les fronts pour éviter un député RN de Marseille




La lecture des articles est réservée aux abonnés. Ouvrir une session

Marseille (Bouches-du-Rhône).– « Je le connais, il est génial. Lui, je ne le connais pas. » Sur un tract Nupes, une mère de famille pointe tour à tour le visage de Jean-Luc Mélenchon et celui de Mohamed Bensaada. La dame, au long voile et à l’air taquin, accompagnée de sa fille d’environ huit ans, en short et bonnet rose, font le trajet entre l’école et le cours de taekwondo, dans les ruelles de la cité de Val Plan ( 13e arrondissement).

Près de dix minutes de discussion ferme plus tard, la mère laisse échapper un inattendu : « Ça tombe bien, tu m’as convaincu, je vote pour toi ! « Alors à dimanche ! » », sourit Bénédicte Gomis, candidate suppléante à la 3e circonscription électorale.  » Dimanche ?! « , crient en chœur la mère et la fille, peu familières avec le calendrier électoral.

Ce genre de travail de fourmi devra encore être effectué par les équipes de la candidate Nupes plusieurs centaines de fois pour s’assurer qu’elles remportent le pari, dimanche 19 juin, face à la candidate RN Gisèle Lelouis. Une course contre la montre dans cette circonscription qui mêle quartiers très populaires et noyaux villageois, où le parti d’extrême droite est solidement ancré.

Si Gisèle Lelouis est arrivée deuxième du premier tour avec 25,34 %, elle peut compter sur une importante réserve de voix : Sandrine d’Angio, qui a occupé la mairie d’arrondissement après Stéphane Ravier, a pour sa part recueilli 15,22 % des voix sous l’étiquette Reconquête. Si la fête est présente dans trois autres duels à Marseille ce dimanche, les regards seront tournés vers le 3e circonscription toute la nuit des élections, là où le risque est peut-être le plus évident.

Mohamed Bensaada lors d’une opération de remorquage devant la station de métro La Rose à Marseille. © Photo : Lisa Castelly (Marsactus)


mediapart

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.