Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles locales

Ligue 1 : pourquoi le premier but du TFC à Strasbourg a été refusé par l’arbitre


l’essentiel
A la 18e minute de cette rencontre de la 20e journée de Ligue 1, Branco van den Boomen a vu l’une de ses réalisations annulée par l’homme au sifflet. Décision justifiée ? On vous explique.

Une rencontre face à un adversaire direct pour le maintien. Ce dimanche 29 janvier, à Strasbourg (20e journée), les footballeurs du TFC savent qu’ils disputent une rencontre importante, en vue d’assurer leur place en Ligue 1.

Après un début de match dominé, l’équipe toulousaine a trouvé la faille à la 18e minute. Ou alors ils pensent. Branco van den Boomen place un premier tir dans la surface, repoussé par le gardien, le ballon rebondit sur Thijs Dallinga dans la confusion, avant que van den Boomen ne voie le cuir revenir sur lui, pour le remettre au fond des filets d’un frappe puissante.

Immédiatement, l’arbitre assistant lève son drapeau pour signaler un hors-jeu. L’arbitre central fait appel à la VAR, et valide cette première décision. Explications.

C’est une position illégale de Thijs Dallinga, qui est à ce moment sanctionnée par l’arbitre. C’est en effet grâce au rebond de l’attaquant néerlandais que van den Boomen récupère le ballon et frappe pour marquer.

Mais l’arbitre a-t-il eu raison de signaler Dalinga hors-jeu alors qu’un défenseur strasbourgeois, en l’occurrence Maxime Le Marchand, était derrière le numéro 27 toulousain et semblait le couvrir ?

La réponse est oui. En effet, le gardien strasbourgeois s’était avancé pour sortir devant van den Boomen. Il se positionne ainsi devant Le Marchand. Ainsi, le gardien étant sorti, c’est un peu comme si, si l’on parle d’un poste strict, ce dernier prenait le rôle de dernier défenseur, et Maxime Le Marchand celui de gardien.

Comme le stipule la Loi 11 des Lois du Jeu, il est interdit à un joueur de recevoir un ballon alors qu’il se trouve entre un joueur adverse positionné en avant-dernière position (dans 99,9% des cas, un défenseur) et un en dernière position (en 99,9% des cas, le gardien).

Mais en fait, que le défenseur soit positionné devant le gardien ou vice versa n’a aucune influence sur la décision. Thijs Dallin était donc bien hors-jeu.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Photo de Malagigi Boutot

Malagigi Boutot

A final year student studying sports and local and world sports news and a good supporter of all sports and Olympic activities and events.
Bouton retour en haut de la page