Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
actualité économiqueNouvelles locales

l’ex-champion de tennis demande la fin des sanctions contre les Russes et les Biélorusses — RT en français

Alors que d’autres tournois du Grand Chelem permettent aux joueurs de Russie et de Biélorussie de concourir sous certaines conditions, Wimbledon pourrait maintenir l’interdiction pour la deuxième année consécutive.

L’ancienne championne américaine et fondatrice de la Women’s Tennis Association Billie Jean King a appelé les organisateurs du tournoi du Grand Chelem de Wimbledon à lever l’interdiction faite aux joueuses russes et biélorusses de disputer le tournoi de Londres, le 25 janvier à Melbourne.

« Faites comme les autres [tournois du Grand Chelem]la vie est trop courte », a déclaré Billie Jean King aux journalistes en marge de l’Open d’Australie, alors que le Club de tennis de toute l’Angleterreorganisateur du tournoi anglais, prévoit de maintenir cette année cette mesure coercitive, prise l’an dernier en représailles contre la Russie suite à l’offensive russe en Ukraine, que Kyiv et ses alliés dénoncent comme une guerre d’invasion.

Un retour à la normale en 2023 ?

«Je pense qu’ils devraient obtenir les bonus. Laissez-les jouer et récupérez leur argent », a ajouté l’ancien joueur de tennis.

En 2022, après avoir subi des pressions du gouvernement pour imposer une interdiction, la Fédération britannique de tennis (LTA) et le All England Tennis Club ont interdit aux joueurs russes et biélorusses de Wimbledon.

Dans la foulée, l’ATP et la WTA, qui régissent les circuits masculin et féminin, ont répondu que cette édition 2022 du tournoi du Grand Chelem ne rapporterait pas de points au classement.

Les trois autres tournois du Grand Chelem – Open d’Australie, Roland-Garros et US Open – permettent aux joueurs russes et biélorusses de jouer, d’empocher leurs bonus et leurs points, mais sous une bannière neutre.

Le 1er janvier, la Biélorusse Aryna Sabalenka, qualifiée pour les demi-finales du simple dames le 26 janvier à l’Open d’Australie, a estimé que l’exclusion des joueuses russes et biélorusses de Wimbledon l’an dernier n’avait servi à rien et qu’elle « espérait vraiment » un changement de cap en 2023.

RT All Fr2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Photo de Remon Buul

Remon Buul

Chairman of the board of directors responsible for organizing and developing the general policy of the website and the electronic newspaper, he is interested in public affairs and in monitoring the latest international developments.
Bouton retour en haut de la page