Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
actualité économiqueBourse Entreprise

Les utilisateurs de Twitter votent à 57,5% pour que Musk quitte la direction


Une majorité de participants à un sondage lancé par Elon Musk sur Twitter a voté lundi pour que l’entrepreneur renonce à la gestion du réseau social.

• Lisez aussi : Twitter interdira à ses utilisateurs de publier des liens vers des réseaux sociaux concurrents

Sur plus de 17 millions d’électeurs, 57,5 ​​% se sont dits favorables à un départ de M. Musk, qui s’était engagé à respecter le résultat, mais qui n’a pas immédiatement réagi.


Les utilisateurs de Twitter votent à 57,5% pour que Musk quitte la direction

« Dois-je quitter la direction de Twitter ? », a demandé le milliardaire dans la nuit de dimanche à lundi sur le réseau social.

« Je m’en tiendrai aux résultats de ce sondage », a-t-il promis.

A une heure de la fin du scrutin, 57,4% des plus de 16 millions de participants avaient voté oui.

Dans un échange avec un utilisateur de Twitter, M. Musk a également assuré qu’il n’avait pas de successeur désigné.

Il a également déclaré que la plateforme était « sur la voie rapide de la faillite » en réponse à l’informaticien Lex Fridman, qui a proposé en plaisantant de prendre les rênes de Twitter.


Les utilisateurs de Twitter votent à 57,5% pour que Musk quitte la direction

Le sondage a été lancé par M. Musk peu de temps après que le tempétueux entrepreneur a annoncé que « les « changements politiques majeurs » sur le réseau social feraient toujours l’objet d’un vote.

Cette annonce intervient après de nombreuses critiques sur la décision de Twitter annoncée dimanche d’interdire à ses utilisateurs de poster des liens vers des réseaux concurrents, comme Facebook, Instagram, Mastodon ou Truth Social.

  • Écoutez le dossier culturel d’Anaïs Guertin-Lacroix diffusé en direct tous les jours à 6h35 sur QUB-radio :

Il devient par exemple interdit de tweeter : « Merci de me suivre @Identifiant sur Instagram », a indiqué la plateforme.

Ces nouvelles règles ont suscité l’incompréhension de nombreux utilisateurs, dont Jack Dorsey, le co-fondateur et ancien patron de Twitter. « Pourquoi? » a-t-il sobrement tweeté.

Après que certains comptes aient été suspendus en vertu de la nouvelle politique, dont celui de l’investisseur Paul Graham, M. Musk a nuancé sa décision.

Il a tweeté qu’au lieu de cibler des tweets individuels, la politique se limiterait à « suspendre des comptes uniquement lorsque l’objectif » principal « de ce compte est de promouvoir des concurrents ».

Comptes suspendus

Depuis son rachat par le patron de Tesla et SpaceX fin octobre, pour 44 milliards de dollars, les règles de modération mises en place sur Twitter par M. Musk, défenseur autoproclamé de la liberté d’expression, sont loin de faire l’unanimité.

Ces derniers jours, il a supprimé puis restauré les comptes de plusieurs journalistes américains de CNN, du New York Times et du Washington Post notamment, faisant réagir l’Union européenne et l’ONU. Le vice-président de la Commission européenne a même menacé l’entrepreneur de sanctions.


Les utilisateurs de Twitter votent à 57,5% pour que Musk quitte la direction

Le multimilliardaire avait d’abord, mercredi, suspendu @elonjet, un compte qui rapportait automatiquement les trajets de son jet privé, puis les comptes de journalistes qui avaient alors tweeté la décision, les accusant de mettre sa famille en danger.

Ceux-ci ont été rétablis samedi, mais certains ont déclaré qu’on leur avait dit de supprimer certains messages s’ils voulaient utiliser pleinement la plateforme.

Et, samedi soir, le compte Twitter d’un journaliste du Washington Post, Taylor Lorenz, a été à son tour suspendu pendant plusieurs heures.

« Elon Musk a suspendu mon compte Twitter », a déclaré la journaliste, qui couvre le secteur de la technologie pour le Washington Post, sur son blog.

Son compte a été restauré dimanche et elle a tweeté à 12h38 (17h38 GMT).

Décisions controversées

Plus tôt dans la journée, M. Musk avait indiqué sur Twitter qu’il s’agissait d’une « suspension temporaire en raison d’une divulgation préalable de données personnelles par ce compte ».

Son tweet répondait à Eric Weinstein, directeur général de Thiel Capital – une société d’investissement fondée par Peter Thiel, investisseur et soutien de l’ancien président américain Donald Trump -, qui l’interrogeait sur le sujet.

La journaliste a expliqué qu’elle avait posé une question à M. Musk via Twitter, pour un article qu’elle écrivait, car elle ne pouvait pas le joindre par les canaux traditionnels.

« A 20h30 (01h30 GMT) j’ai essayé de le joindre sur Twitter pour un commentaire », a-t-elle dit, ajoutant que lorsqu’elle a ensuite « pris (Twitter) pour voir s’il répondait à notre demande », son compte a été suspendu ». « Je n’ai reçu aucune communication de l’entreprise sur les raisons de ma suspension ou les conditions que j’ai violées », a-t-elle déclaré.

M. Musk a pris des décisions controversées depuis son acquisition de Twitter, rétablissant des comptes qui avaient été interdits, dont celui de M. Trump, et mettant fin à la lutte contre la désinformation liée au COVID-19.

Mais il a aussi suspendu le compte du rappeur Kanye West après la publication de plusieurs messages jugés antisémites et refusé le retour sur la tribune du conspirateur d’extrême droite Alex Jones.



journaldemontreal-boras

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

francaisenouvelles

The website manager responsible for technical and software work, the electronic newspaper, responsible for coordinating journalists, correspondents and administrative work at the company's headquarters.
Bouton retour en haut de la page