Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles

Les raisons du transfert de Salah Abdeslam vers la France depuis la Belgique

Il a préféré purger sa peine en Belgique, le voilà donc de retour en France. Salah Abdeslam, condamné à la perpétuité incompressible pour sa participation aux attentats du 13 novembre 2015 à Paris, a été extrait mercredi matin de sa cellule belge pour être transféré dans une prison parisienne, indique le parquet fédéral de Bruxelles. « Ils sont venus le chercher ce matin dans sa cellule vers 9 heures et il est parti pour la France », a confirmé à l’AFP son avocate Delphine Paci. Elle dénonce une violation de « l’État de droit » concernant ce transfert.

Depuis son arrestation mouvementée le 18 mars 2016 à Molenbeek, commune de la région bruxelloise, Salah Abdeslam a passé la majorité de sa détention en France. Mais en juillet 2022, après la fin du procès à Paris pour le 13 novembre, il fait l’objet d’une « remise provisoire » à la Belgique, le temps d’un autre procès, celui des attentats de Bruxelles. qui a fait 32 morts en mars 2016.

Lors de ce procès, le seul membre survivant des commandos du 13-Novembre a exprimé son désir de purger sa peine en Belgique. Car bien qu’il ait la nationalité française en raison de l’immigration de ses parents – un couple d’origine algéro-marocaine –, il est né et a grandi à Bruxelles, où vivent ses proches.

Le risque que la détention devienne illégale en Belgique

En octobre 2023, la cour d’appel de Bruxelles, saisie par les avocats du terroriste, avait « suspendu provisoirement » le transfert de Salah Abdeslam vers la France, où il est censé purger sa peine pour les attentats de Paris. D’où l’émoi ce mercredi de Delphine Paci qui évoque « une sorte de désir de vengeance absolue qui prime sur le respect de la loi ». « Il y a clairement eu un accord entre l’Etat belge et l’Etat français pour violer une décision de justice », affirme-t-elle.

Le parquet fédéral n’a pas la même interprétation. Elle indique que le retour de Salah Abdeslam en France à l’issue de la procédure pénale était « juridiquement irrévocable ». Il souligne également qu’« en l’absence d’un rapatriement rapide », la Belgique « se serait potentiellement retrouvée prochainement sans titre légal » permettant de maintenir Salah Abdeslam en détention.

gn headline

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

francaisenouvelles

The website manager responsible for technical and software work, the electronic newspaper, responsible for coordinating journalists, correspondents and administrative work at the company's headquarters.
Bouton retour en haut de la page