Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles locales

Les médailles des JO de Paris auront des morceaux de la Tour Eiffel

PARIS — Une médaille olympique incrustée d’un morceau de la Tour Eiffel. Comment ça, pour un prix monumental ?

Un morceau de fer hexagonal poli provenant du monument emblématique est incrusté dans chaque médaille d’or, d’argent et de bronze qui sera accrochée au cou des athlètes lors de la cérémonie du 26 juillet au 26 août. 11 Jeux de Paris et Paralympiques qui suivent.

Les organisateurs des Jeux ont dévoilé jeudi leur conception révolutionnaire.

Simone Biles a sept médailles lors de ses deux Jeux olympiques précédents et LeBron James a deux médailles d’or et une de bronze à Londres, Pékin et Athènes. Mais ni les athlètes qui visent les Jeux de Paris, ni aucun des quelque 36 600 autres médaillés des 29 Jeux olympiques d’été précédents, remontant à 1896, n’en ont jamais possédé un comme celui-ci.

En entrant dans l’histoire aux Jeux, les médaillés parisiens rapporteront aussi un peu de la France et de son histoire à la maison.

Voici un aperçu approfondi des médailles qui ne manqueront pas d’impressionner :

S’agit-il vraiment de morceaux de Tour Eiffel ?

Absolument. La tour haute de 330 mètres (1 083 pieds) est composée de 18 038 pièces de fer. Mais ça devient aussi un peu long dans la dent. Construite pour l’Exposition universelle de 1889, qui célébrait le 100e anniversaire de la Révolution française, la tour de l’ingénieur Gustave Eiffel n’était destinée à rester debout que 20 ans.

Au lieu de cela, cela continue encore et encore – grâce à un peu de chirurgie rajeunissante de temps en temps et à des soins constants. La tour, vieille de 135 ans, est un vétéran de deux Jeux précédents – en 1900 et 1924, le dernier organisé à Paris.

Les morceaux de fer incrustés au centre des médailles olympiques pèsent chacun 18 grammes (environ les deux tiers d’once).

Ils ont été découpés dans des poutres et d’autres éléments retirés de la Tour Eiffel lors des rénovations et stockés en lieu sûr, selon Joachim Roncin, responsable du design au comité d’organisation des Jeux de Paris.

« Le concept est venu après quelques discussions. Nous avons réalisé qu’il existe un symbole connu dans le monde entier, c’est la Tour Eiffel », a déclaré Roncin. « On s’est dit : ‘Hé, et si on se rapprochait de la Société d’Exploitation de la Tour Eiffel pour voir si c’était possible d’intégrer un peu de Tour Eiffel dans la médaille ?' »

L’entreprise a accepté et « le rêve est devenu réalité », a-t-il déclaré. « C’est vraiment un morceau de métal de la Tour Eiffel. »

Comment les morceaux ont-ils été préparés ?

Ils ont été décapés, polis et vernis pour leur seconde vie.

Ils sont estampillés « Paris 2024 » et du logo des Jeux, qui ressemble à une flamme ou au visage d’une femme avec une coupe de cheveux chic au carré. Les cinq anneaux olympiques sont également gravés sur le fer des médailles olympiques. Le logo paralympique composé de trois swooshes, connu sous le nom d’Agitos, est estampé sur les médailles pour la compétition du 28 août au 27 septembre. 8 Jeux paralympiques.

La forme hexagonale des pièces de fer représente la France. Les Français appellent parfois leur pays « L’Hexagone » – l’hexagone – en raison de sa forme.

La maison de joaillerie parisienne Chaumet a conçu les médailles. Six petits fermoirs qui maintiennent les pièces de fer des médailles sont un clin d’œil aux 2,5 millions de rivets qui relient la Tour Eiffel.

Autour des pièces de fer se trouvent des disques d’or, d’argent ou de bronze. Ils sont froissés pour refléter la lumière et faire briller les médailles. Les organisateurs des jeux affirment que le métal est entièrement recyclé et non nouvellement extrait.

Les médailles de Paris sont-elles uniques ?

Oui. Les médailles olympiques ont tendance à être assez sobres. Ce qui était une première, les médailles des Jeux olympiques de Pékin de 2008 contenaient des disques de jade incrustés. Mais Paris est la seule ville hôte à inclure des morceaux d’un monument célèbre.

« Avoir une médaille d’or, c’est déjà quelque chose d’incroyable. Mais nous avons voulu ajouter cette touche française et nous avons pensé que la Tour Eiffel serait cette cerise sur le gâteau », a déclaré Roncin.

« En avoir un morceau est un morceau d’histoire. »

L’ancienne déesse grecque de la victoire, Niké, figure sur l’autre face des médailles olympiques, comme elle le fait à tous les Jeux depuis 1928. Mais Paris a également ajouté une petite représentation de la Tour Eiffel sur cette face, dans une autre rupture avec la tradition.

L’autre côté des médailles paralympiques montre une vue de la tour comme si elle regardait vers le haut depuis le dessous. Pour les personnes malvoyantes, « Paris 2024 » est écrit en braille et les bords comportent des encoches : une pour l’or, deux pour l’argent, trois pour le bronze.

En chiffres

La Monnaie de Paris fabrique 5 084 médailles, dont environ 2 600 pour les Jeux olympiques et 2 400 pour les Jeux paralympiques. C’est probablement plus que ce qui sera nécessaire. Certaines seront conservées au cas où les médailles devraient être réattribuées après les Jeux, ce qui peut se produire lorsque les médaillés se voient ensuite retirer leurs prix pour dopage. Certains vont dans les musées. Toutes les autres pièces de rechange pourraient être détruites.

Les médailles d’or pèsent 529 grammes et ne sont pas en or pur. Ils sont en argent et plaqués de 6 grammes d’or.

Les argents pèsent 525 grammes.

Les bronzes pèsent 455 grammes et sont un alliage de cuivre, d’étain et de zinc.

Les médailles mesurent 85 millimètres de diamètre et 9,2 millimètres d’épaisseur.

Ils seront livrés dans une boîte bleu foncé de Chaumet et un certificat de la Société d’Exploitation de la Tour Eiffel attestant que les morceaux de fer proviennent du monument. Les organisateurs parisiens n’ont pas donné de valeur monétaire aux médailles.

Copyright 2024 NPR. Pour en savoir plus, visitez https://www.npr.org.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

William Dupuy

Independent political analyst working in this field for 14 years, I analyze political events from a different angle.
Bouton retour en haut de la page