Nouvelles locales

Les leçons de la guerre en Ukraine pour la survie des postes de commandement

ANALYSE – Pour renforcer la « capacité de survie » de ces cibles clés en cas de conflit, les quartiers généraux militaires occidentaux étudient les tactiques ukrainiennes.

Les prochains exercices de l’armée française en Roumanie, sur le flanc est de l’Otan, ne concerneront pas uniquement les militaires de base. Leurs dirigeants seront également mis à l’épreuve. La guerre en Ukraine comme celui de Gaza ont mis en lumière la question stratégique des postes de commandement, devenus la cible prioritaire de tirs profonds, mais aussi de nouvelles armes comme les drones ou le cyber. Les PC ne sont plus protégés en étant installés derrière la façade. Face à ces menaces, il faut renforcer ceux qui gèrent les opérations dans leur « commandement et contrôle ». Le « C2 » en langage militaire constitue le cerveau de la bataille. «  Nous mettrons l’état-major dans une situation de menaces probables »expliquait il y a quelques jours le général Loïc Girard, responsable des troupes françaises en Roumanie, à propos du prochain exercice DacianFall qui impliquera le déploiement du 7e brigade blindée.

Le 7e BB va donc tester un «  nouveau format » poste de commandement…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous en reste 87% à découvrir.

Vente flash

1€ par mois pendant 3 mois. Sans engagement.

Déjà inscrit? Se connecter

Gérard Truchon

An experienced journalist in internal and global political affairs, she tackles political issues from all sides
Bouton retour en haut de la page