Skip to content
Les Kings gagnent en prolongation, les Oilers risquent l’élimination

Les Oilers ont encore une fois connu un début de match difficile. Il a fallu quatre minutes et cinquante-huit secondes avant qu’un tir n’atteigne le filet de Jonathan Quick. Les Kings avaient déjà lancé six fois Mike Smith et menaient 1-0 sur un tir puissant de Troy Stecher.

Après 10 minutes de jeu, les Oilers n’avaient encore qu’un seul tir au but. Après 16 minutes, ils en ont eu deux, dont un en supériorité numérique.

Edmonton a semblé se réveiller tard dans la période, mais n’a pas réussi à déjouer Quick. Les tirs après 20 minutes étaient de 16-5 en faveur des Kings.

Au début de la deuxième période, les esprits se sont enflammés dès la mise au jeu initiale. Evander Kane a tenté de poursuivre Phillip Danault : Kane a été expulsé pendant quatre minutes et Trevor Moore des Kings pendant deux minutes.

Zack Kassian a purgé le penalty de son coéquipier, sortant du banc, il a rejoint l’attaque et, bien placé devant le filet, il a complété un jeu de McDavid pour égaliser le score.

Ce but a réveillé les spectateurs et a semblé fouetter les Oilers qui ont pénétré dans le territoire des Kings pendant les huit minutes suivantes, jusqu’à ce qu’un tir d’Adrian Kempe soit dévié par Duncan Keith et se retrouve derrière Mike Smith. .

Andreas Athanasiou a ensuite donné aux Kings une avance de deux buts alors que Mike Smith s’est plié devant lui avant même de lancer. L’attaquant n’a eu qu’à soulever la rondelle au-dessus du gardien pour inscrire le troisième but de son équipe.

Smith a amorcé la troisième période avec style. Les Kings sont venus devant lui deux contre un. Il a d’abord stoppé le tir d’Alex Iafallo avant de plonger pour bloquer celui d’Adrian Kempe qui s’était emparé du retour.

Les Oilers ont profité d’un avantage numérique et Connor McDavid n’a eu besoin que de trois secondes pour marquer sur un tir du revers.

Alors que Connor McDavid était dans la surface de réparation, Ryan McLeod s’est vu accorder quatre minutes pour un bâton élevé.

Los Angeles en a profité pour reconstituer une avance de deux buts. Phillip Danault a dévié un tir d’Adrian Kempe, mais avant la fin des deux deuxièmes minutes, Leon Draisaitl a marqué un but en infériorité numérique, c’était le quatrième du numéro 29 en séries éliminatoires.

Draisaitl a récidivé moins de trois minutes plus tard, cette fois avec un but en avantage numérique. Bien installé dans le cercle de mise en jeu à la gauche de Jonathan Quick, il a décoché un tir qui n’a laissé aucune chance au gardien de créer l’égalité et de forcer la prolongation.

Derek Ryan de retour

L’attaquant Derek Ryan était de retour sur la liste des Oilers. Il était entré en collision avec Andreas Athanasiou lors du troisième match, ce qui l’avait contraint à rater le quatrième.

Plutôt que de retourner à son poste aux côtés de Ryan Nugent-Hopkins et Josh Archibald, Jay Woodcroft l’a plutôt affecté au centre de la quatrième ligne avec Zack Kassian et Warren Foegele.

canada-ici

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.