Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Nouvelles locales

les évacuations continuent, la violence sur place ne faiblit pas

Publié


Durée de la vidéo : 2 minutes

Haïti est en proie au chaos et aux gangs.  Samedi 30 mars, les évacuations se sont poursuivies.  L'armée française a pu évacuer plus de 200 personnes par voie aérienne.

Haïti : les évacuations se poursuivent, les violences sur place ne faiblissent pas

Haïti est en proie au chaos et aux gangs. Samedi 30 mars, les évacuations se sont poursuivies. L’armée française a pu évacuer plus de 200 personnes par voie aérienne.

(franceinfo)

Haïti est en proie au chaos et aux gangs. Samedi 30 mars, les évacuations se sont poursuivies. L’armée française a pu évacuer plus de 200 personnes par voie aérienne.

Après trois jours en mer à bord d’un porte-hélicoptère, les 243 personnes évacuées d’Haïti crient leur soulagement à Fort-de-France, en Martinique. 163 d’entre eux sont français. « Vous partez dans la nuit. Vous recevez un appel : ‘Évacuation demain matin’. Vous laissez une partie de la famille derrière vous, vous laissez tout ce que vous avez, avec deux, trois vêtements dans une valise », témoigne une femme. Ils sont accueillis dans un gymnase. Certains reviendront à Paris en avion, mais beaucoup pensent à leurs proches restés sur place.

Les gangs ont pris le contrôle de la capitale

« On reçoit beaucoup de nouvelles, mais quand on reçoit l’audio, on entend qu’il y a des tirs à proximité »dit une femme qui parle d’elle « sentiment d’avoir abandonné les gens ». En Haïti, les gangs contrôlent 80 % de la capitale. L’ONU discute d’une situation « cataclysmique ». L’armée française a réussi à évacuer plus de 200 personnes par voie aérienne. Un hélicoptère a été touché, sans faire de blessés. 1 100 ressortissants français, majoritairement binationaux, se trouvent toujours en Haïti.

Gérard Truchon

An experienced journalist in internal and global political affairs, she tackles political issues from all sides
Bouton retour en haut de la page