Skip to content
Les entrepreneurs de FortMcMurray demeurent optimistes malgré certains défis

Selon Dianna De Sousa, PDG de la Chambre de commerce de Fort McMurray, les graves inondations de 2020 et la pandémie ont eu un effet significatif sur le secteur privé à Fort McMurray, en particulier pour les entreprises du centre-ville.

En 2021, il y avait 30 % d’entreprises enregistrées en moins qu’avant l’épidémie de coronavirus.

En 2017 et 2018, Wood Buffalo a distribué 3 225 et 3 282 permis commerciaux. Le nombre a commencé à baisser par la suite, atteignant 2568 en 2020 et 2162 en 2021, en baisse de 1063 par rapport à 2017.

Au premier mois de 2022, seuls 134 permis ont été attribués.

Pour améliorer cette situation, Dianna De Sousa aimerait voir une véritable analyse effectuée pour identifier où se trouvent les postes vacants, pourquoi les entreprises ferment et de quel type d’entreprises la communauté a besoin.

Entrepreneurs optimistes

Ayisha Salman, propriétaire de La cuisine à Fort McMurray, n’est pas surpris d’apprendre que moins de permis sont distribués et que de nombreuses entreprises ont fermé leurs portes.

Lorsqu’elle a ouvert son restaurant en 2021, elle a eu du mal avec les permis et les inspections.

Les pénuries de main-d’œuvre et la hausse des prix des denrées alimentaires lui ont également rendu la tâche difficile.

La reprise a été plus lente que prévu, elle dit. Cependant, elle est optimiste car l’été approche.

De plus, Ayisha Salman pense que l’augmentation de la population permanente de Fort McMurray et la hausse des prix du pétrole encourageront l’ouverture d’un plus grand nombre d’entreprises.

canada-ici

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.