Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
Arts

Les dirigeants de la maison de retraite Our Lady of Angels affirment que les problèmes financiers sont « systémiques » – Shaw Local


Les fondateurs de la maison de retraite Notre-Dame des Anges ont déclaré en réponse au rassemblement de lundi pour le garder ouvert que les problèmes financiers affectant le bâtiment sont systématiques et ont indiqué que sa fermeture était presque inévitable.

Les Sœurs de Saint François de Marie Immaculée – fondatrices et marraines de la maison de retraite – ont pris la «décision difficile» de la fermer le 28 février après plusieurs années d’études, qui comprenaient des tentatives de vendre l’entreprise ou de la fusionner avec une plus grande entreprise de soins de santé.

C’était dans une déclaration fournie par Sœur Jeanne Bessette, présidente de l’Ordre des Sœurs de Saint-François, en réponse au rassemblement de lundi organisé par l’Association des infirmières de l’Illinois devant la maison de retraite Our Lady of Angels, située au 1201 Wyoming Avenue, Joliet.

« Les installations autonomes ne peuvent plus fonctionner sans déficit. Le fait est que cette maison de 60 ans a grand besoin de rénovations et de réparations, ce que OLA ne peut pas se permettre à l’échelle de ce qui est nécessaire », selon la déclaration de Bessette.

En novembre, 90 résidents étaient à OLA et ce nombre s’élève à 35 en date de lundi, selon Bessette. Sa déclaration indique qu’ils déménageront tous vers d’autres installations d’ici la fin février et que ces autres installations sont « impatientes que les employés d’OLA postulent pour des ouvertures ».

L’OLA a manqué de personnel, s’appuyant sur des infirmières d’agence à coût élevé et des aides-soignantes certifiées, selon la déclaration de Bessette.

Les prêts du programme de protection des chèques de paie ont été obtenus pour la maison de retraite pendant la pandémie de COVID-19, mais la déclaration de Bessette indique que le chiffre rapporté par l’INA est « exagéré ».

L’organisatrice de l’INA, Jessica Prewitt, a renoncé à une pancarte lors du rassemblement de lundi qui disait: « 5,5 millions de dollars en argent COVID, où est-ce? »

Bessette a déclaré que le chiffre était d’un peu plus de 3 millions de dollars.

« Nous avons offert à l’INA la possibilité d’obtenir les états financiers, mais ils ont refusé de signer un accord de non-divulgation avec l’OLA concernant ces informations financières », indique le communiqué de Bessette.

Lorsqu’on lui a demandé pourquoi, Bessette a déclaré: «Nous ne communiquons normalement pas d’informations financières aux employés. OLA est une organisation à but non lucratif parrainée par notre congrégation, et non détenue par des employés. »

L’INA a proposé des idées de dotation en personnel pour réduire les coûts, mais les « problèmes financiers sont plus systémiques », indique le communiqué de Bessette.

« Aucune des idées n’aiderait OLA à fonctionner sans déficit. Leurs idées ne traiteraient pas non plus les améliorations essentielles des immobilisations qui sont nécessaires immédiatement, avec un financement considérablement plus important nécessaire pour les réparations majeures continues par la suite », indique le communiqué de Bessette.

En réponse, l’INA a publié mardi un communiqué indiquant que la conduite de la direction cette année « suggère qu’elle n’a jamais eu d’intérêt à maintenir l’installation ouverte ».

« Cette décision a été prise par une équipe de direction qui n’aurait de bonne foi aucune conversation avec ses employés, le personnel de l’INA, les résidents ou les familles sur ce qui s’est passé dans l’établissement », indique le communiqué de l’INA.

L’INA a déclaré avoir reçu son montant de prêt PPP de l’avocat de l’OLA David Laurent et de la PDG du CSJI Denise Gannon et a soutenu que l’OLA avait reçu 500 000 $ en fonds de secours COVID-19.

« De plus, nous trouvons étrange que s’ils ‘recherchaient’ leurs finances pendant des années, ils aient attendu le tout premier jour des négociations avec l’INA pour annoncer la fermeture de l’installation », indique le communiqué de l’INA.

Le syndicat a déclaré qu’il n’y avait eu «aucune transparence» après que l’OLA ait fait appel à des sociétés de gestion extérieures.

« Il appartient maintenant aux employés, aux résidents et aux familles de recoller les morceaux et de trouver un nouveau logement. L’image des résidents de l’OLA expulsés dans le froid de février sera l’héritage de la direction de l’OLA », indique le communiqué de l’INA.

Le candidat à la mairie de Joliet, Tycee Bell (au centre), tient une pancarte qui dit : "Nos vies notre gagne-pain," lors d'un rassemblement organisé le lundi 19 décembre 2022 pour garder la maison de retraite Our Lady of Angels ouverte. L'installation devrait fermer le 28 février 2023.
Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Photo de Malagigi Boutot

Malagigi Boutot

A final year student studying sports and local and world sports news and a good supporter of all sports and Olympic activities and events.
Bouton retour en haut de la page