Skip to content
Les cas de COVID-19 continuent de baisser en Alberta, selon le ministère de la Santé

Des données mises à jour sur la situation de la COVID-19 en Alberta, couvrant la période du 26 avril au 2 mai, montrent que la transmission du virus est généralement en baisse dans la province. Au cours de ces sept jours, l’Alberta a enregistré en moyenne un taux de positivité au test PCR de 23%, contre 25,7% une semaine plus tôt, a déclaré mercredi le ministre de la Santé, Jason Copping.

Le ministre a souligné que cette tendance à la baisse, qui se poursuit depuis plusieurs semaines, ne doit toutefois pas inciter au relâchement. Il explique que les hôpitaux continuent de recevoir des patients COVID-19 et que le personnel médical est toujours sous pression et épuisé.

La médecin hygiéniste en chef de l’Alberta, Deena Hinshaw, a rapporté que 1 267 personnes étaient hospitalisées dans des établissements albertains, dont 46 en soins intensifs.

Par rapport à la semaine du 19 au 25 avril, ce sont 47 hospitalisations de plus et 1 admission en réanimation de moins.

Le nombre de morts du COVID-19 dans la province au cours de la semaine dernière s’élève à 69, soit environ 10 décès par jour. Les victimes sont âgées de 28 à 102 ans, a également rapporté le Dr Deena Hinshaw.

Traitement oral et tests rapides

Concernant le plan annoncé la semaine dernière pour Paxlovid, Jason Copping a expliqué qu’à partir de ce mercredi, médecins de famille, pharmaciens et infirmiers praticiens pourront prescrire ce traitement anti-COVID-19 par voie orale aux patients.

 » Ceux qui présentent des symptômes [qui s’apparentent à ceux de la COVID-19] peuvent entrer en contact avec leur médecin, un pharmacien ; pour évaluer la situation et voir s’ils peuvent être éligibles à ce traitement. »

Une citation de Jason Copping, ministre de la Santé

Auparavant, l’obtention de ce traitement nécessitait de passer par un système centralisé. Il a fallu, par exemple, se faire tester par un laboratoire et se soumettre, lorsque les résultats sont positifs, à une procédure complexe avant de savoir si l’on était recevable ou non.

Désormais, même les tests rapides seront acceptés en la matière, a annoncé le ministre, rappelant que ce traitement avait jusqu’alors fait l’objet de plus de 1.700 prescriptions.

La grippe saisonnière s’installe dans la province

Le médecin hygiéniste en chef a également fait le point sur la situation de la grippe saisonnière. Selon Deena Hinshaw, la transmission de ceci est à un niveau plus élevé qu’au cours des deux dernières années.

La province a enregistré 68 hospitalisations pour grippe saisonnière cette année, dont trois en soins intensifs, a-t-elle déclaré.

Le Dr Deena Hinshaw a rappelé que les précautions habituelles à prendre pour se prémunir contre cette infection virale étaient les mêmes que celles recommandées contre le COVID-19 : lavage des mains, port du masque et prise d’un vaccin contre la grippe.

canada-ici

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.